Gard : A Vauvert, des amendes plus salées pour les délinquants de l’environnement

Dépôts sauvages Face à la multiplication des dépôts sauvages, les amendes peuvent désormais s’élever à 15.000 euros

Jérôme Diesnis
trois contrevenants ont été sanctionnés ces dernières semaines sur la commune de Vauvert.
trois contrevenants ont été sanctionnés ces dernières semaines sur la commune de Vauvert. — Ville de Vauvert

La commune de Vauvert, dans le Gard, a voté de nouveaux tarifs d’amende concernant les dépôts sauvages. « Désormais, selon le volume et s’il s’agit d’un particulier, l’amende sera de 150 euros à 5.000 euros, détaille la commune. Pour les entreprises elle sera de 1.000 euros à 15.000 euros, afin de dissuader les délinquants de l’environnement. »

Au cours des dernières semaines, trois procès-verbaux ont été établis. Les contrevenants ont été identifiés grâce à des papiers laissés dans les déchets ou « par des caméras itinérantes installées dans les bois », précise la commune.

Un phénomène qui s’amplifie

Fin septembre, une importante opération de nettoyage a mobilisé plusieurs agents. « Les étapes nécessaires pour faire enlever les déchets sont complexes et représentent un coût important pour la collectivité », évoque la ville. « Plus de 90 % des bois appartiennent à des propriétaires privés, il faut alors identifier ces derniers, leur demander l’autorisation d’accéder aux lieux (même s’il n’y a pas de clôture) ».

« Il y a cinq ans, l’association des maires de France estimait à 63.000 tonnes par an, les dépôts sauvages d’ordures. Un phénomène qui s’est amplifié depuis 2010 et payé au frais des contribuables », rappelle le maire de Vauvert, Jean Denat.