20 Minutes : Actualités et infos en direct
FACTURELa métropole d’Amiens ne mise pas tout sur les économies d’énergie

Amiens : La métropole ne mise pas tout sur les économies d’énergie

FACTUREA l’instar de nombreuses communes de France, Amiens doit faire face à la flambée des coûts de l’énergie. S’il est prévu d’un côté de réduire la consommation, la métropole compte aussi augmenter sa production
La ville d'Amiens, dans la Somme (illustration).
La ville d'Amiens, dans la Somme (illustration). - M.Libert / 20 Minutes / 20 Minutes
Mikaël Libert

Mikaël Libert

L'essentiel

  • La métropole d’Amiens vient de dévoiler son « plan d’efficacité énergétique ».
  • Il s’agit notamment de mesures visant à économiser l’énergie.
  • Une partie de ce plan montre aussi l’ambition de la métropole de booster ses capacités de production énergétique, notamment le solaire.

La flambée actuelle des prix de l’énergie impose à tous, particuliers et collectivités, une sobriété qui revêt souvent la même forme : consommer moins pour limiter la hausse des factures. Et Amiens, la capitale Picarde, n’échappe pas à la règle. Du moins en partie. Parce qu’au lieu de se limiter à de nécessaires économies, la métropole a décidé de mettre un coup d’accélérateur sur la production d’énergie.

Alors que de nombreuses communes, comme Lille par exemple, ont présenté des plans de « sobriété énergétique », Amiens, elle, a dévoilé un plan « d’efficacité énergétique ». Une différence qui n’est pas uniquement sémantique. Alors certes, Amiens métropole va aussi baisser la température dans ses bâtiments publics, couper le chauffage dans les couloirs de la mairie, réduire l’épaisseur de la glace de sa patinoire, ne plus brancher la climatisation à moins de 26° et restreindre l’éclairage nocturne. Ce qui n’empêchera pas la facture énergétique d’atteindre 13 millions d’euros en 2022. Et comme les perspectives pour les années à venir ne sont clairement pas à la baisse pour les prix du gaz et de l’électricité, la métropole anticipe.

Le pari du solaire sera-t-il gagnant ?

L’idée n’est pas de coffrer de la trésorerie afin de faire face aux augmentations futures, mais bel et bien d’investir dans des dispositifs de production d’énergie. Cela passe d’abord par le solaire, avec un budget de 5 millions d’euros sur quatre ans consacré à des expérimentations autour de l’autoconsommation et à l’accompagnement de projets dans ce sens. La métropole est aussi en train de construire une ferme solaire de 13 hectares qui permettra d’alimenter l’équivalent de 2.330 foyers hors chauffage. Toujours avec l’énergie solaire, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) a été lancé afin d’exploiter les toits des bâtiments municipaux pour y installer des panneaux photovoltaïques.


Dans un autre domaine énergétique, celui du gaz, un autre AMI concerne la « méthanisation agricole » sur le territoire de la métropole d’Amiens. Il s’agira de développer cette source de production d’énergie en installant quatre unités de méthanisation. Le plan d’efficacité énergétique prévoit par ailleurs de poursuivre le « développement et le verdissement » du réseau de chaleur qui, à ce jour, s’étend sur 50 km du nord au sud de la ville.

Sujets liés