Kenya : La plus grande éléphante du pays est morte de vieillesse

RIP Une autre femelle d’une soixantaine d’années est morte fin septembre dans le pays

20 Minutes avec agences
Dida était en quelque sorte la doyenne du parc national de Tsavo (illustration).
Dida était en quelque sorte la doyenne du parc national de Tsavo (illustration). — HOerwin56 / Pixabay

Une éléphante considérée comme la plus grande femelle du Kenya est morte de vieillesse, a annoncé ce mardi le Kenya Wildlife Service (KWS). Dida, connue pour ses longues défenses, était âgée de 60 à 65 ans selon les estimations.

Dida vivait dans le vaste parc national de Tsavo, dans le sud-est du Kenya. « Elle est morte de causes naturelles dues à son grand âge », a annoncé le service national de la faune sur Twitter. « [Elle] a conduit son troupeau à travers de nombreuses saisons et des moments difficiles. »



Une sécheresse inédite dans le pays

La mort de Dida arrive quelques semaines après le décès d’un autre éléphant célèbre dans la réserve de Samburu, au nord du pays. Monsoon, femelle d’une soixantaine d’années et mère de sept éléphanteaux, avait survécu cinq fois à des braconniers. Elle a dû être euthanasiée fin septembre, sa santé s’étant dégradée en raison de son âge et de la grave sécheresse qui touche la région.

Le Kenya subit en effet une sécheresse d’une intensité inédite depuis quarante ans. Quatre millions d’habitants (sur plus de 50 millions) y souffrent aujourd’hui de la faim. Quatre saisons des pluies insuffisantes d’affilée y ont créé les conditions les plus sèches observées depuis le début des années 1980. Rivières et puits se sont asséchés, les pâturages se sont transformés en poussière, causant la mort de plus d’un million et demi de têtes de bétail.