20 Minutes : Actualités et infos en direct
EXPLORATIONLa prospection pour de futures mines autorisée localement en Haute-Vienne

Haute-Vienne : La prospection pour d’éventuelles futures mines autorisée dans sept communes

EXPLORATIONLa commune concernée par ces permis s’était mobilisée contre des prospections en 2015
Les recherches concernent une éventuelle présence d'argent, d'antimoine, de tungstène, de cuivre, de zinc, de plomb, de cobalt ou de platine. Photo d'illustration.
Les recherches concernent une éventuelle présence d'argent, d'antimoine, de tungstène, de cuivre, de zinc, de plomb, de cobalt ou de platine. Photo d'illustration. - hangela / Pixabay / newsgene
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Vingt ans après la fermeture de la dernière mine d’or dans le Limousin, trois permis ont été accordés par l’État à la compagnie des mines arédiennes afin de vérifier l’existence de plusieurs métaux dans trois secteurs de la Haute-Vienne, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. Au total, sept communes du département sont concernées par ces autorisations.

L’objectif de ces prospections est d’étudier les concentrations en or et en lithium des périmètres délimités. Les géologues pourraient également y trouver de l’argent, de l’antimoine, du tungstène, du cuivre, du zinc, du plomb, du cobalt ou encore du platine. Il s’agit de métaux très recherchés pour fabriquer les téléphones portables et les prothèses médicales. Ces trois sites pourraient donc être exploités dans le futur.

Yves Guise, président de la compagnie des mines arédiennes, a toutefois pour l’instant décidé d’éviter le secteur de Château-Chervix (Haute-Vienne). Cette commune et son maire, Jean-Luc Lachaud, ont en effet exprimé leurs inquiétudes face à ces prospections, comme face à celles de 2015. L’exploitation des mines d’or entraînait en effet à l’époque d’importantes nuisances. Yves Guise a ainsi assuré que les opérations seront menées en toute transparence.

Sujets liés