Nice : L’extension de l’aéroport peut bien être construite, tranche la justice

AERIEN Le recours pour annuler le permis de construire, porté par FNE 06 et Capre 06, a été rejeté par le tribunal administratif de Marseille

E.M.
— 
Le projet d'extension de l'aéroport de Nice doit servir à accueillir « plus de passagers dans de meilleures conditions », assure le porte-parole de l'aéroport. (Illustration)
Le projet d'extension de l'aéroport de Nice doit servir à accueillir « plus de passagers dans de meilleures conditions », assure le porte-parole de l'aéroport. (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Le tribunal administratif de Marseille vient de rendre son délibéré : le recours pour annuler le permis de construire de l’extension de l’aéroport de Nice a été rejeté. Dans un communiqué, le Collectif citoyens 06 résume en une phrase cette décision : « Le réchauffement climatique a donc gagné ». Depuis plus de deux ans et demi, ce collectif ainsi que le Collectif associatif pour des réalisations écologiques (Capre) 06 et France Nature Environnement (FNE) 06 luttent contre ce projet.

« Nous sommes en colère et très inquiets pour la suite, a réagi Airy Chrétien, membre du collectif. Personne ne retient l’urgence climatique et les demandes de sobriété du gouvernement ». Il exprime alors sa peur pour « les autres projets d’extension d’aéroport en France, comme Lille ou Marseille ».

Le juge administratif a estimé que « les inexactitudes, omissions ou insuffisances » d’une étude d’impact « ne sont susceptibles de vicier la procédure et donc d’entraîner l’illégalité de la décision prise au vu de cette étude que si elles ont pu avoir pour effet de nuire à l’information complète de la population ».

Deux mois pour faire appel

« C’est une décision qui nous satisfait mais ne nous surprend pas », a indiqué de son côté Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur. L’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice doit permettre la construction de 25.000 m2 supplémentaires qui prévoient la construction de six salles d’embarquement, d’une salle d’enregistrement des bagages et de livraison de bagages. Ainsi, l’aéroport pourra accueillir 3,5 millions de passagers en plus.

Interrogé par 20 Minutes il y a quinze jours, le porte-parole des aéroports de la Côte d’Azur avait promis que ces travaux n’entraîneraient pas la création « de nouvelles pistes » ou davantage « de places de parking » et que « rien ne serait fait pour faire venir davantage d’avions ». Il assurait ne pas pouvoir quantifier les émissions de CO2 générées par l’extension du terminal.



Le Collectif citoyens 06 dénonçait de son côté, « un projet climaticide qui va émettre 200.000 tonnes de CO2 de plus par an ». Les associations ont deux mois pour faire appel. Selon le planning de l’aéroport, les travaux devraient débuter « début 2023 pour de premières installations prêtes courant 2025 ».