Sécheresse dans les Alpes-Maritimes : Un lac devient une vaste « étendue caillouteuse » avec quelques parcelles d’eau

A SEC Au nord ouest de Nice, le lac artificiel du Broc a vu son niveau baisser drastiquement consécutivement à un « manque de précipitations depuis l’hiver dernier et après un été particulièrement chaud »

F.B.
— 
Le lac artificiel du Broc ne comporte plus que quelques poches d'eau
Le lac artificiel du Broc ne comporte plus que quelques poches d'eau — G. Chevallier / Météo Côte d'Azur

L’association Météo Côte d’Azur a partagé des clichés impressionnants, ce lundi, sur ces réseaux sociaux. Témoins de la sécheresse qui sévit toujours dans le département des Alpes-Maritimes. Sur ces « tristes photos », le lac artificiel du Broc, au nord ouest de Nice, apparaît désormais comme « une vaste étendue caillouteuse, où subsistent encore çà et là quelques rares parcelles d’eau ». Une situation consécutive à un « manque de précipitations depuis l’hiver dernier et après un été particulièrement chaud ».


« Il ne reste plus rien du lac du Broc », alerte l’association. Début septembre, la Fédération de pêche des Alpes-Maritimes avait déjà fait installer des oxygénateurs dans la poche d’eau principale restante pour sauver les poissons qui s’y étaient concentrés.



Le 19 septembre, la préfecture annonçait sa décision de prolonger, au moins jusqu’au 15 octobre, ses mesures pour faire face à la sécheresse dans le département des Alpes-Maritimes, alors que la pluviométrie est « encore largement déficitaire ». Avec des niveaux à -35 % par rapport à la moyenne constatée en septembre.