Alpes-Maritimes : L’année 2021-2022 est la « plus sèche jamais observée »

SECHERESSE L’année hydrologique débute en septembre pour la plupart des cours d’eaux de France et depuis un an, dans les Alpes-Maritimes, 620 mm de précipitations sont tombées

E.M.
— 
De septembre 2021 à août 2022, seuls 620 mm sont tombés dans les Alpes-Maritimes. (illustration)
De septembre 2021 à août 2022, seuls 620 mm sont tombés dans les Alpes-Maritimes. (illustration) — KONRAD K./SIPA

C’est « l’année la plus sèche jamais observée », écrit sur son compte Twitter Météo-France. Un nouveau triste record pour les Alpes-Maritimes qui les cumulent depuis janvier. Le mois le plus ensoleillé, les mois les plus chauds, ou encore, le nombre de nuits tropicales consécutives.




Depuis un an, seuls 620 mm de précipitations sont tombées dans le département, comme l’indiquent les données partagées par Météo-France. Par rapport aux normales, 56 % de précipitations en moins ont été enregistrées dans le département. Le précédent record date de 1989-1990 avec 667 mm cumulés.

Cette sécheresse historique pourrait accentuer les risques d’inondations lors des épisodes méditerranéens cet automne. Les sols étant très secs absorbent difficilement les pluies. Des campagnes de préventions de l’Etat ont alors été lancées fin août dans les départements autour de la Méditerranée.