Stéphane Cordier: «Les remplacements de canalisation ne suffiront pas à débarrasser l'eau du plomb»

Aurélie Blondel

— 



Stéphane Cordier, 

directeur des exploitations de la Lyonnaise des eaux
Stéphane Cordier, directeur des exploitations de la Lyonnaise des eaux — Lyonnaise des eaux

Comment l’eau qui sort des usines de traitement arrive-t-elle jusqu’au robinet?

L’eau est généralement d’abord transportée par des canalisations dans un réservoir (un château d’eau ou un réservoir au sol), puis via d’autres canalisations jusqu’aux compteurs d’eau des maisons. Ensuite ce sont les tuyaux des particuliers qui prennent le relai jusqu’au robinet.

 

A quoi servent les réservoirs? Pourquoi l’eau n’est-elle pas directement menée aux habitations?

Les réservoirs font tampon entre la production constante sortant de l’usine et la consommation des ménages, qui fluctue dans la journée. Ces réserves d’eau de plusieurs heures de consommation sont aussi une sécurité en cas d’interruption de la production d’eau. Des pompes amènent généralement l'eau dans les châteaux d’eau ou dans les réservoirs au sol, situés sur des points hauts. Les réservoirs sont surtout remplis la nuit, pour profiter des tarifs heures creuses de l’énergie.

 

Comment l’eau est-elle ensuite transportée jusqu’aux immeubles?

Principalement par gravité grâce aux réservoirs dont la hauteur assure la pression de distribution. Dans certains cas, ce sont des pompes qui assurent la pression de distribution. Au pied des immeubles, la pression est en moyenne de 3 bars - suffisant pour que l’eau alimente les étages sur environ 20 mètres de hauteur. Au-delà, l’immeuble doit disposer de ses propres pompes.

 

Où se trouvent les canalisations de distribution?

A Paris : dans les égouts. Mais dans la plupart des villes, les canalisations sont enterrées sous les routes à 1 ou 2 mètres de profondeur. Chaque immeuble dispose d’un branchement perpendiculaire à la rue, qui rejoint la canalisation de distribution qui est, elle, parallèle à la rue.

 

Reste-t-il encore du plomb dans les canalisations publiques?

Il existe encore des branchements en plomb. Le plomb a été utilisé parce que très malléable, mais il peut passer dans l’eau et constituer un danger pour la santé. La teneur en plomb admissible dans l’eau est actuellement de 25 microgrammes par litre, elle passera à 10 le 25 décembre 2013.

Pour respecter la nouvelle norme, imposée par une directive européenne, il faut éviter tout contact entre le plomb et l’eau, c’est pour cela que les canalisations de branchement en plomb sont en train d’être remplacées par du polyéthylène, un plastique de qualité alimentaire.

 

Ces remplacements suffiront-ils à débarrasser l’eau du plomb?

Pas complètement car il y a aussi du plomb dans les canalisations privées, après les compteurs, celles-ci relevant de la responsabilité des propriétaires. Pour éviter au maximum sa dissolution dans l’eau, nous distribuons une eau qui n’est pas trop agressive, par exemple en enlevant du gaz carbonique (on fait chuter l’eau sur une cascade au moment du pompage).

 

Comment s’assurer que l’eau reste potable après son passage dans les canalisations?

Pour protéger l’eau le long du parcours, il faut la désinfecter avec du chlore. Objectif: éviter que les bactéries naturellement présentes dans l'eau ne se développent. Le chlore est aussi injecté dans les canalisations en route pour maintenir sa teneur constante et garantir la qualité jusqu'au robinet.

 

Le chlore présente-t-il un danger pour la santé?

Non, les doses sont infimes. Nous maintenons un niveau d’environ 0,1 mg de chlore par litre le long du parcours. Le chlore ne reste pas dans l’eau, il s’évapore. Si vous laissez l’eau dans une carafe, il disparaît [et ne protège plus le liquide des bactéries]. Attention donc à la maison, il ne faut pas stocker l’eau longtemps .