Cette peinture photovoltaïque permettrait de générer de l'électricité

FUTUR En attendant la commercialisation de cette peinture solaire, d’autres existent déjà pour économiser de l’énergie

20 Minutes avec agence
De la peinture (illustration).
De la peinture (illustration). — Pixabay / bidvine

Des chercheurs de l’université de Melbourne (Australie) ont récemment présenté un projet de peinture photovoltaïque. Le produit serait capable d’absorber les rayons du soleil et l’humidité de l’air ambiant afin de produire de l’électricité. Elle pourrait ainsi être utilisée en complément des panneaux solaires, explique BFMTV lundi.

A la différence des panneaux solaires, cette peinture, peu coûteuse, pourrait par ailleurs plus facilement recouvrir une grande variété de surfaces, comme des bureaux, des supermarchés ou encore des clôtures, pour leur permettre de produire de l’énergie. Son rendement énergétique, donnée principale du projet, n’a pas encore été communiqué. En cours d’élaboration, elle pourrait être commercialisée dans les prochaines années.

D’autres peintures énergétiques

Des peintures peuvent toutefois déjà être utilisées pour économiser de l’énergie, rappelle BFMTV. C’est notamment le cas de peintures blanches « anti-chaleur » qui permettent de limiter l’utilisation de la climatisation. Elle coûte environ 20 euros du mètre carré.

Une PME de Trégueux (Côtes-d’Armor) a par ailleurs développé une peinture nommée Tempolis qui permet de stocker la chaleur dans la journée afin de la restituer le soir. Elle permettrait d’économiser jusqu’à 15 % sur sa facture d’électricité annuelle, indiquent nos confrères.