Marseille : Un ferry « zéro particule », « totalement novateur » contre la pollution inauguré

POLLUTION DE L'AIR Ce filtre novateur visant à réduire la pollution de l'air par les bateaux a été inauguré à Marseille et qualifié de « première mondiale »

20 Minutes avec AFP
Un ferry de la Méridionale resté à quai à Marseille
Un ferry de la Méridionale resté à quai à Marseille — Gérard Julien / AFP

Un filtre novateur qui réduit considérablement la pollution ​du transport maritime : l’armateur La Méridionale a dévoilé lundi son ferry « zéro particule », qui reliera Marseille à la Corse, présenté comme une première mondiale.

« C’est une solution inédite, une première mondiale », a assuré Marc Reverchon, président de la compagnie, à bord du Piana sur lequel est écrit en gros « premier navire au monde zéro particule ». C’est « un équipement qui est totalement novateur dans le monde maritime », a surenchéri Stanislas Lemor, PDG de Stef, spécialiste de la logistique du froid, qui détient La Méridionale.

Les particules fines dans le viseur

Ce filtre, aujourd’hui installé sur les quatre moteurs du Piana, permet d’éliminer 99 % des oxydes de soufre (SO2) mais aussi 99,9 % des particules fines et ultrafines, parmi les principaux polluants de l’air émis par les navires.

« Ils vont bien plus loin que ce qu’impose la réglementation, en traitant toutes les émissions de particules », a commenté auprès de l’AFP Damien Piga, directeur des relations extérieures et innovation chez AtmoSud, organisme régional de surveillance de la qualité de l’air.

Depuis 2020, la teneur en soufre des carburants marins est limitée à 0,5 %, contre 3,5 % auparavant, selon une réglementation de l’Organisation maritime internationale (OMI). Et à partir de 2025, elle sera même limitée à 0,1 % en Méditerranée.