Marseille : Le changement climatique entraîne une hausse de la mortalité de certains coraux dans les Calanques

BIODIVERSITE Le parc national des calanques s’alarme d’une mortalité en hausse des gorgones, un corail caractéristique de la Méditerranée

Mathilde Ceilles
Illustration du parc national des Calanques. Ici, la calanque de Sugiton
Illustration du parc national des Calanques. Ici, la calanque de Sugiton — Nicolas Tucat / AFP

Les effets du changement climatique se font sentir jusqu’aux confins de la Méditerranée. Dans un communiqué de presse, le parc national des Calanques alerte sur « une mortalité ​inquiétante de gorgones dans les eaux du parc national des Calanques et d’autres aires marines protégées du littoral méditerranéen français. » Les gorgones sont un type de corail que l’on retrouve entre 7 et 110 mètres de profondeur de couleur pourpre ou jaune, « véritables "forêts animales" qui abritent 15 à 20 % des espèces connues en Méditerranée. ».

Or, toujours selon le parc, « les premières alertes ont été signalées entre le 18 et le 19 août 2022, suite aux violents épisodes orageux qui ont traversé le Sud-Est de la France. » Pour le parc, cet épisode massif de mortalités des gorgones est à lier avec les épisodes de canicules marines que connaît la Méditerranée, les gorgones étant sensibles au réchauffement climatique. « Des échanges sont en cours entre les différents acteurs des aires marines protégées touchées pour qualifier et étudier ce phénomène de mortalité récent », précise le parc. Des plongées vont être organisées cette semaine afin d’effectuer des prélèvements dans les zones touchées.