Etats-Unis : Que contient le plan climat et santé promulgué par Joe Biden ?

CLIMATE CHANGE ACT Le texte prévoit notamment des incitations financières destinées à faire évoluer l’économie américaine vers les énergies renouvelables

Emilie Petit
Joe Biden lors de son discours, le 16 août 2022, après la promulgation de son plan climat et santé.
Joe Biden lors de son discours, le 16 août 2022, après la promulgation de son plan climat et santé. — CNP/NEWSCOM/SIPA

Inflation Reduction Act (IRA). C’est le petit nom qui a été donné au nouveau plan climat et santé promulgué par Joe Biden le 16 août. Présenté comme le plus gros investissement jamais engagé par les Etats-Unis dans la lutte contre le changement climatique, il comprend une enveloppe non négligeable de 370 milliards de dollars destinés à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici à 2030.

Son but ? Eloigner les consommateurs et les industriels de leur dépendance aux combustibles fossiles. Bien que le gouvernement américain ait préféré privilégier les incitations financières, aux obligations pour les entreprises de réduire leurs émissions. L’Inflation Reduction Act ne signe donc pas la fin de l’exploitation de pétrole et de gaz dont les Etats-Unis sont les premiers producteurs mondiaux.

60 milliards pour favoriser les énergies renouvelables

Dans le détail, jusqu’à 7.500 dollars en crédits d’impôts pourront être accordés pour l’achat d’une voiture électrique pour les particuliers. Tandis que 30 % du coût d’installation de panneaux solaires sur le toit d’une habitation pourront être pris en charge par l’Etat. Plus de 1,5 milliard de dollars seront dédiés à renforcer la résilience des forêts face aux incendies qui ravagent le pays chaque année, notamment en plantant massivement des arbres et en protégeant les forêts anciennes.

60 milliards de dollars seront consacrés à la construction d’éoliennes, de panneaux solaires et de véhicules électriques. Du côté des entreprises, la loi financera également l’efficacité énergétique des sites industriels dans le but de réduire la lourde empreinte carbone du secteur. Enfin, avancée majeure, l’IRA établit la première taxe sur le méthane qui pénalise les entreprises pétrogazières exploitant ce combustible fossile.


Un plan plus global pour lutter contre l’inflation

Outre le climat, ce plan s’attaque également à la santé et à l’inflation. Il permettra à Medicare, le système d’assurance-santé des plus de 65 ans et des personnes présentant certains handicaps, de négocier les prix des médicaments délivrés sur ordonnance.

L’accord comprend également un impôt minimum de 15 % sur les sociétés dont les bénéfices dépassent un milliard de dollars.