Sécheresse : Quatre grands lacs suisses au plus bas pour un mois d'août

EAU Les cours d’eau dépendant de ces lacs affichent des débits extrêmement bas

J.-L.D. avec AFP
— 
La sécheresse concerne aussi la Suisse
La sécheresse concerne aussi la Suisse — Fabrice COFFRINI / AFP

Les niveaux d’eau de quatre grands lacs suisses sont au plus bas pour un mois d’août, après une année 2022 avare en pluies, selon l’Office fédéral de l’environnement. Il s’agit des lacs de Constance, des Quatre-Cantons, de Lugano et de Walen. Les volumes d’eaux se déversant dans le Rhin, qui prend sa source dans les Alpes suisses, n’ont, eux aussi, jamais été aussi bas pour un mois d’août.

« Il y a une situation d’étiage en Suisse, notamment sur le plateau central et dans le sud du Tessin », la partie italophone du pays, a déclaré mercredi Michèle Oberhänsli, la responsable du service des données à la section des informations hydrologiques de l’Office fédéral de l’environnement. La cause ? Le « manque de précipitations en 2022 », a-t-elle expliqué.

La majorité des cours d’eaux touchée

Les lacs de Constance, des Quatre-Cantons, de Lugano et de Walen ne sont pas les seuls touchés. Le lac Majeur, qui, à 193 mètres, est le point le plus bas de Suisse, et celui de Zoug « continuent d’afficher des valeurs bien inférieures à la moyenne », a relevé Michèle Oberhänsli.

A l’exception des lacs du Jura et de celui de Thoune, les niveaux de tous les autres grands lacs suisses sont également inférieurs à la moyenne de long terme. Et de nombreuses rivières connaissent une situation d’étiage ne se produisant statistiquement que tous les dix voire tous les vingt ans.

« Les débits du Rhin et de la Reuss n’ont jamais été aussi bas depuis le début des mesures pour un mois d’août », a expliqué Michèle Oberhänsli. Selon cette hydrologue, la pluie qui doit tomber ces prochains jours devrait « atténuer légèrement » cette situation en Suisse. Mais cela ne sera « pas suffisant ».