Incendies : Quatre avions de la flotte de l'UE envoyés chez nous en renfort

SOLIDARITE « L’UE est pleinement solidaire lorsqu’un pays est confronté à une situation d’urgence »

20 Minutes avec AFP
Un Canadair lutte contre le feu à Lucca, en Italie, le 19 juillet 2022. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Un Canadair lutte contre le feu à Lucca, en Italie, le 19 juillet 2022. (PHOTO D'ILLUSTRATION) — Federico Neri/Pacific Press/Shut/SIPA

Pour faire face aux flammes dévastatrices, du renfort est en chemin. Quatre avions bombardiers d’eau de la flotte de l’UE ont été envoyés en France depuis la Grèce et la Suède. Ce renfort intervient à la suite d’une demande des autorités françaises alors que des feux de forêts ravagent notamment le sud-ouest du pays, a annoncé ce jeudi la Commission européenne.

En outre, des équipes de pompiers d’Allemagne, de Pologne, d’Autriche et de Roumanie sont en route pour soutenir les pompiers français dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’UE, a précisé la Commission. « L’UE est pleinement solidaire lorsqu’un pays est confronté à une situation d’urgence », a souligné dans un communiqué le commissaire européen chargé de la gestion des crises, Janez Lenarcic. « La solidarité européenne est à l’œuvre ! », s’est félicité de son côté le président français Emmanuel Macron dans un tweet en annonçant cette aide européenne.


Satellites, pompiers et bombardiers

La Grèce va dépêcher deux Canadair et la Suède deux Air Tractor « dans la journée », a précisé la présidence française. Côté terrestre, l’Allemagne envoie 64 pompiers et 24 véhicules, attendus dès jeudi soir, a-t-elle ajouté. Les renforts polonais - 146 pompiers et 49 véhicules - arriveront vendredi à la mi-journée. La Commission a également précisé que le satellite Copernicus de l’UE avait été activé par Paris pour recueillir des données essentielles aux premiers intervenants sur les zones brûlées.

Des milliers de pompiers luttent actuellement en France contre de nouveaux brasiers dans des forêts complètement desséchées par les vagues de chaleur et le manque historique de pluie. Mercredi soir, huit feux importants brûlaient en France, en Gironde (sud-ouest), dans le Maine-et-Loire (ouest), le Jura (est), la Drôme, l’Aveyron et la Lozère (sud-est), sans compter d’innombrables départs de feux plus petits chaque jour du nord au sud du pays.