Canicule : Regain de la vague de chaleur ce mercredi principalement dans le Sud-Ouest

METEO Météo-France a placé 16 départements en vigilance orange canicule, de la Loire-Atlantique aux Hautes-Pyrénées

20 Minutes avec AFP
— 
Un thermomètre sur une plage.
Un thermomètre sur une plage. — Mourad ALLILI/SIPA

Le mercure ne redescend pas, bien au contraire. Ce mercredi, la canicule regagne du terrain dans le Sud-Ouest avec des températures maximales prévues jusqu’à 40 degrés localement. Elle devrait cependant prendre fin dimanche avec des orages attendus dans toute la France. Au total, 16 départements sont placés en vigilance orange canicule («Soyez très vigilant »), de la Loire-Atlantique aux Hautes-Pyrénées.

« Le 3e épisode caniculaire de l’été 2022, qui a commencé le 31 juillet au niveau national, et a principalement concerné les régions méditerranéennes ces derniers jours, s’étend à partir de ce milieu de semaine sur le Sud-Ouest en remontant le long de la façade atlantique », a averti Météo-France​ dans un bulletin mardi soir. Les températures maximales atteindront « 34 à 37 °C des Pays-de-Loire à Poitou-Charentes, et 36 à 38 °C de façon généralisée sur le Sud-Ouest avec localement des pointes à 39 ou 40 °C ».

Des normales de saison la semaine prochaine

« Cette vague de chaleur se poursuivra jeudi, vendredi et samedi sur le Sud et une grande partie Ouest du pays, en s’étendant progressivement vers le Nord-Ouest et vers le Nord », a précisé Christine Lac, responsable de permanence pour la prévision à Météo-France. La dégradation orageuse dimanche dans tout le pays devrait permettre « de revenir la semaine prochaine à des températures en nette baisse qui devraient se rapprocher des normales de saison ».

Par ailleurs, « cet épisode caniculaire présente une intensité inférieure à ceux de juin et juillet derniers, mais une durée supérieure à l’échelle du territoire », a ajouté Météo-France. La France a en effet déjà connu deux vagues de chaleur, en juin et en juillet, quand la quasi-totalité de l’Hexagone a été en alerte canicule.

L’Hexagone frappé par la sécheresse

Ces fortes chaleurs ont entraîné une importante sécheresse et fait chuter les débits des cours d’eau dans de nombreuses régions, multipliant les mesures de restriction d’eau, inquiétant le monde agricole notamment pour la culture du maïs dont la production s’annonce déjà très touchée par les aléas climatiques. 93 départements en France métropolitaine sur 96 font actuellement l’objet de restrictions de l’usage de l’eau à différents degrés.

Depuis mardi, 22 départements sont en « alerte renforcée », qui impose des réductions fortes des arrosages et des prélèvements pour l’agriculture, voire des interdictions de certains prélèvements, et 68 sont « en crise », où même les prélèvements d’eau pour l’agriculture sont interdits. Et dans plus d’une centaine de petites communes en France, les canalisations sont vides et doivent être approvisionnées en eau potable par des camions.