Marne : Fortunes diverses pour les apiculteurs locaux à cause des fortes chaleurs

MIEL Certains professionnels ont vu leur récolte décliner, d’autres sont satisfaits

20 Minutes avec agence
La sécheresse n'a pas affecté toutes les plantes ni toutes les ruches de la même façon dans la Marne (illustration).
La sécheresse n'a pas affecté toutes les plantes ni toutes les ruches de la même façon dans la Marne (illustration). — Ulleo / Pixabay

Les fortes chaleurs qui ont régné depuis le début de l’été et la sécheresse n’ont épargné ni la Marne ni ses apiculteurs. Ces phénomènes météorologiques n’ont pourtant pas eu les mêmes conséquences pour tous les producteurs de miel du département. Certains s’attendent à une bonne année et se réjouissent même des températures élevées, raconte France 3 Grand Est.

C’est le cas de Romain Hatier à Tours-sur-Marne (Marne). Ses ruches sont proches d’un champ de luzerne, plante qui ne souffre pas de la chaleur grâce à ses racines profondes. « Au contraire, un temps chaud va favoriser la montée de nectar », a expliqué l’apiculteur.

Ventiler au lieu de butiner

Son confrère Ahmed Graine, installé à proximité de plants de sarrasin, a quant à lui perdu 30 % de sa récolte annuelle à cause du temps. La céréale pâtit du manque d’eau, et les abeilles avec elle. A cause de la chaleur, les insectes sont par ailleurs occupés à ventiler la ruche pour la refroidir. Ils sont donc moins nombreux pour aller chercher du nectar, analyse le Marnais.