Un rare colibri vu pour la dernière fois en 2010 photographié en Colombie

ANIMAUX On retrouve dans ce massif en danger pas moins de 24 espèces d’oiseaux uniques au monde

20 Minutes avec agence
Le massif montagneux de la Sierra Nevada de Santa Marta abrite 24 espèces d’oiseaux uniques au monde (illustration).
Le massif montagneux de la Sierra Nevada de Santa Marta abrite 24 espèces d’oiseaux uniques au monde (illustration). — Pixabay / stokpic

Lors d’une récente mission de conservation en Colombie, l’ornithologue Yurgen Vega a pris en photo un Campyloptère des Santa Marta, une espèce de grand colibri que l’on pensait disparue depuis 2010, rapporte The Guardian vendredi. Cet oiseau endémique de la montagne de la Sierra Nevada de Santa Marta est en effet en danger critique d’extinction, selon les critères de l’UICN, en raison de la destruction progressive de son habitat rasé pour y construire des terrains agricoles, précise Slate.


Troisième fois en 76 ans

Au total, c’est même seulement la troisième fois que cette espèce est documentée. Ce colibri avait été enregistré une première fois en 1946 puis n’avait été revu qu’en 2010 dans la réserve voisine d’El Dorado. Cette observation a par conséquent fortement surpris Yurgen Vega. « Je n’arrivais pas à croire qu’il attendait là que je sorte mon appareil photo et que je commence à prendre des photos » a-t-il raconté. John C. Mittermeier, le directeur de la sensibilisation aux espèces menacées à l’American Bird Conservancy, a même été jusqu’à comparer cet enregistrement à « la vision d’un fantôme ».

Avec cette rarissime observation, les scientifiques espèrent donc que les communautés locales et les autorités environnementales se mobiliseront afin de créer un programme de recherche et de conservation dans la région, le massif montagneux de la Sierra Nevada de Santa Marta comptant 24 espèces d’oiseaux uniques au monde. Autant d’espèces menacées par l’exploitation agricole de plus en plus intensive dans cette forêt, dont seulement 15 % seraient restés intacts.