Argentine : Deux bébés jaguars sont nés à l’état sauvage dans le nord du pays

ANIMAUX Une caméra a permis de confirmer la naissance des deux bébés dans un coin reculé

20 Minutes avec agences
Un jaguar (illustration).
Un jaguar (illustration). — SOPA Images/SIPA

Une femelle jaguar libérée en 2021 dans le Parc national Ibera (Argentine) a récemment donné naissance à deux petits nés à l’état sauvage. Il s’agit d’une première depuis soixante-dix ans dans cette zone humide, a indiqué jeudi une organisation de défense des animaux.

« La reproduction de jaguar à l’état sauvage et la naissance d’une nouvelle génération en liberté sont un excellent signal pour le projet qui cherche à stopper l’extinction de cette espèce […] dans l’Esteros de Ibera », s’est félicitée la Fundación Rewilding Argentina. L’Esteros de Ibera est une zone humide d’environ 12.000 km² dans la province de Corrientes.


Un long programme de réintroduction

Ces dernières semaines, l’équipe technique avait détecté que la femelle jaguar restait dans le même lieu, vraisemblablement pour prendre soin de nouveau-nés. Une caméra a ensuite permis de confirmer les deux naissances, selon la coordinatrice du Centre de réintroduction du jaguar (CRY) du Parc.

Les deux petits sont les fruits de l’union d’Arami, née au sein du CRY, et de Jatobazinho, un jaguar brésilien donné au projet argentin en 2019 et libéré fin décembre. L’union s’est faite à l’état sauvage. Jatobazinho était le huitième jaguar libéré en 2021 par le CRY, après trois femelles et quatre petits. Tous présentent des comportements typiques d’animaux sauvages.

« Si les deux nouveau-nés survivent, […] la population d’Ibera comptera dix jaguars à l’état sauvage », a précisé Sebastian Di Martino, directeur de la conservation au sein de la Fondation. Le CRY fonctionne depuis 2012 dans la province de Corrientes, où l’espèce avait disparu depuis sept décennies. Il resterait entre 200 et 300 jaguars, une espèce « quasi menacée », en Argentine.