Kenya : Une girafe donne naissance à des jumeaux dans le parc de Nairobi

ANIMAUX La naissance de jumeaux chez les girafes est un phénomène extrêmement rare

20 Minutes avec agences
Une maman girafe et ses deux bébés (illustration).
Une maman girafe et ses deux bébés (illustration). — CATERS/SIPA

Deux girafons massaï sont nés dans le parc national de Nairobi (Kenya) après 15 mois de gestation. « C’est un phénomène extrêmement rare », s’est félicité le ministre de la Faune, Najib Balala, sur Twitter ce mardi.

Les girafes sont classées comme « vulnérables » dans la liste rouge établie en 2016 par l’Union internationale pour la conservation de la nature. En cause : la croissance de la population humaine, la chasse illégale ou encore l’expansion de l’agriculture et des exploitations minières limitant leur habitat.


Une naissance rare

Il reste dans le monde seulement quelque 117.000 girafes à l’état sauvage. Selon la Fondation pour la conservation des girafes, leur nombre a chuté de 30 % ces trente dernières années. Le Kenya abrite trois sous-espèces : les girafes massaï, réticulées et de Rothschild.

Le parc iconique de Nairobi (117 km²) attire de nombreux touristes pour la richesse de sa faune. Il a été dessiné par les colons britanniques dans les années 1940 et résiste depuis à la croissance fulgurante de la capitale et de ses infrastructures, usines, et habitations.

Les girafes ont une des plus longues gestations chez les mammifères : 15 mois. Elles mettent bas debout, les petits tombant alors d’un peu moins de 2 m au sol. Ils sont ensuite sur pied en moins d’une heure. Seule une poignée de naissances de girafons jumeaux ont été documentées dans le monde, le plus souvent sans survie.