Sète : 5.000 cendriers de poche offerts par les pompiers et distribués par les buralistes

PREVENTION De nombreux fumeurs, y compris des automobilistes, continuent à jeter leurs mégots négligemment, causant parfois des drames humains et écologiques

Jérôme Diesnis
Des mégots sont régulièrement à l'origine d'incendies dramatiques.
Des mégots sont régulièrement à l'origine d'incendies dramatiques. — F. Lodi / Sipa

5.000 cendriers de poche vont être offerts aux clients de 17 des 19 bureaux de tabac de Sète. Une action préventive menée avec les sapeurs-pompiers du Sdis 34 en partenariat avec la Confédération nationale des buralistes. La même opération est menée en Gironde, autour du bassin d’Arcachon. Le but : sensibiliser aux risques liés aux feux de forêt et à la pollution que génèrent les mégots jetés sur l’espace public.

Une étude de VINCI Autoroutes a relevé qu’en moyenne, chaque jour, 100 mégots de cigarettes sont jetés par kilomètre et par sens de circulation sur l’autoroute. La société d’autoroute a lancé une vaste campagne baptisée StopMégots, à découvrir sur six aires d’autoroute de Méditerranée.

En une semaine, 136 interventions des pompiers de l’Hérault pour des feux d’espace naturel

Alors que l’homme est directement responsable de 90 % des départs de feu, les exemples d’incendies dramatiques causés par des mégots sont nombreux. Comme en an août 2021, où l’incendie de Gonfaron, dans le Var, avait causé la mort de deux personnes et ravagé 7.000 hectares de forêt. Il était dû à un mégot de cigarette jeté négligemment par un fumeur sur une aire de l’autoroute A8.

Le Languedoc est en proie à de multiples départs d’incendie depuis plusieurs semaines. Le plus important, dans les Cévennes, a dévasté 650 hectares de forêt. Mais c’est au quotidien que les pompiers sont confrontés à des départs de feu dans les espaces naturels : 136 sur le département de l’Hérault pour la seule semaine du 4 au 10 juillet.