Gard : Une bactérie tueuse d'olives a été détectée dans le département pour la première fois

AGRICULTURE La Xylella fastidiosa, dévastatrice pour bon nombre d'espèces végétales, ne présente en revanche pas de danger pour l'homme et les animaux

Jérôme Diesnis
— 
Une récolte d'olives (illustration)
Une récolte d'olives (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Une bactérie tueuse d’olives a été détectée dans le Gard, pour la première fois, a indiqué la préfecture, jeudi. La Xylella fastidiosa, qui ne présente pas de danger pour l’homme et les animaux, est en revanche dévastatrice pour bon nombre d’espèces végétales, dont les stars de l’apéritif. Elle bouche les vaisseaux conducteurs de la sève, et empêche la plante de s’alimenter, provoquant leur dessèchement, voire leur mort.

La bactérie, qui peut être transportée par des insectes, a été détectée pour la première fois en France en 2015, en Corse du Sud et Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Elle a été identifiée en septembre 2020 dans l’Aude. Désormais, elle a débarqué dans le Gard.

« Il n’existe pas de moyens curatifs pour lutter contre cette bactérie »

« Actuellement, il n’existe pas de moyens curatifs pour lutter contre cette bactérie, indique la préfecture. La décision européenne, visant à empêcher l’introduction et la propagation de la bactérie sur le territoire, impose l’arrachage et la destruction des plantes contaminées et des plantes sensibles proches. »

Dans le Gard, des faux genêts d’Espagne contaminés sur une aire de l’A9 ont été arrachés et brûlés en décembre, ainsi que d’autres végétaux sensibles à la bactérie.