Incendies : Une grande partie du Languedoc en vigilance rouge

FEUX DE FORET Tout usage du feu y est proscrit et aucuns travaux ne peuvent être réalisés dans ces massifs. L’accès à certains d’entre eux est même formellement interdit

Jérôme Diesnis
— 
Un avion tente d'éteindre le feu sur le massif de la Clape, à quelques kilomètres de Narbonne, en 2021.
Un avion tente d'éteindre le feu sur le massif de la Clape, à quelques kilomètres de Narbonne, en 2021. — Bob Edme/AP/SIPA

Les très fortes chaleurs, conjuguées à l’absence de pluie, entraînent de très forts risques d’incendies dans le Languedoc. Les services de l’Etat ont placé en alerte rouge plusieurs zones dans les départements du Gard, de l’Hérault et de l’Aude.

Les travaux dans les forêts, bois et garrigues sont interdits dans l’est de l’Hérault, qui comprend le massif de la Gardiole, les plaines viticoles et les plaines littorales. L’accès à ces espaces naturels y est fortement déconseillé.

L’accès à quatre massifs totalement fermé dans l’Aude

Même chose dans le Gard où la quasi-totalité du département est également placée en alerte rouge, à l’exception des Cévennes et de l’Aigoual. Tout emploi du feu, le bivouac ou le camping sauvage y sont formellement interdits.


De nombreux départs de feu ont eu lieu mercredi dans ces deux départements. Plus de 6,6 hectares ont brûlé dans le Gard au cours de la seule journée de mercredi dans six endroits distincts. Dans l’Hérault, les statistiques opérationnelles des pompiers affichent 135 interventions pour des incendies et explosions entre le 27 juin et le 3 juillet (sans préciser toutefois la nature des incendies).

L’est de l’Aude est également en alerte rouge feux de forêt. Quatre massifs sont même complètement fermés : Fontfroide, l’île Sainte-Lucie, les Pinède-Crémades et la Clape, victime de violents incendies en 2021.