Afrique du Sud : Quatre rhinocéros retrouvés morts dans un parc, des braconniers arrêtés

ANIMAUX Trois suspects armés d’un fusil de chasse de gros calibre ont été interpellés

20 Minutes avec agences
— 
Des rhinocéros dans un parc animalier. (illustration)
Des rhinocéros dans un parc animalier. (illustration) — Slavek Ruta/Shutterstock/SIPA

Des braconniers soupçonnés d’avoir tué quatre rhinocéros ont enfin été arrêtés dans le parc Kruger (Afrique du Sud) après une traque impressionnante. Tout a commencé ce vendredi avec le signalement d’un touriste qui a entendu des coups de feu.

Une opération a immédiatement été lancée. Depuis un hélicoptère, les gardes de la réserve ont aperçu une carcasse de rhinocéros ainsi qu’un autre animal blessé à ses côtés, selon le communiqué de la direction des parcs nationaux sud-africains publié ce mercredi. Deux autres rhinocéros morts ont ensuite été découverts.


Un braconnage féroce en Afrique du Sud

Un deuxième hélicoptère a alors été mobilisé ainsi que des chiens renifleurs. Ce sont finalement ces derniers qui ont « indiqué une zone précise où trois suspects ont été trouvés et arrêtés », selon le communiqué. Les braconniers présumés sont des Mozambicains entrés illégalement en Afrique du Sud. Ils étaient équipés d’un fusil de chasse de gros calibre et de munitions.

Les cornes de trois rhinocéros ont été retrouvées dans leurs affaires. Le rhinocéros blessé a dû être euthanasié, la gravité de ses blessures par balles ne permettant pas de le sauver. Le parc Kruger, le plus grand du pays (quasiment la taille de la Belgique) est connu pour sa richesse en animaux sauvages.

Sa population de rhinocéros a été ravagée par le braconnage. Le parc comptait 3.259 rhinos blancs et 268 noirs, plus rares, en 2021, soit moitié moins qu’en 2013, selon l’ONG Save the Rhino. L’Afrique du Sud abrite près de 80 % des rhinocéros de la planète. Ils sont chassés pour leurs cornes, utilisées en médecine traditionnelle ou pour leurs prétendues vertus aphrodisiaques en Asie.