Les champs de lavande de la Drôme pourraient bientôt être classés au patrimoine mondial de l’Unesco

FLEUR Le processus de reconnaissance au patrimoine mondial devrait prendre au moins cinq ans

20 Minutes avec agence
— 
La candidature au patrimoine mondial de l'Unesco des champs de lavande a été officiellement lancée lundi. Illustration.
La candidature au patrimoine mondial de l'Unesco des champs de lavande a été officiellement lancée lundi. Illustration. — rdlaw / Pixabay

Ce lundi est considéré comme un jour « historique » par certains producteurs de lavande de la Drôme, du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence. Et pour cause, il s’agissait du lancement officiel de la candidature au patrimoine mondial de l'Unesco des « paysages olfactifs et poétiques de la lavande », rapporte France Bleu Drôme Ardèche.


Un long processus

L’enjeu de cette candidature est double car l’inscription de ces paysages au patrimoine mondial de l’Unesco permettrait à la fois une reconnaissance culturelle mais aussi un apport indéniable sur le plan économique. En effet, une telle reconnaissance donnerait de la visibilité à la lavande dans le monde entier. En règle générale, un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco permet d’engranger 20 % de fréquentation supplémentaire sur le territoire concerné.

Toutefois, les producteurs le savent : le processus s’annonce long. Dans un premier temps, il va falloir délimiter la zone concernée. Ensuite, il faudra patienter au moins cinq années, le temps que la candidature soit étudiée en profondeur avant de connaître le verdict final.