Sécheresse dans les Alpes-Maritimes : Des Azuréens mis à l’amende pour non-respect des restrictions

REPRESSION Actuellement, 127 communes des Alpes-Maritimes sont concernées par l'« alerte sécheresse » et 26 par « le stade de crise », le plus fort niveau de gravité en cas de sécheresse

Elise Martin
— 
Le remplissage des piscines est interdit dans 127 communes des Alpes-Maritimes
Le remplissage des piscines est interdit dans 127 communes des Alpes-Maritimes — F. Lancelot / Sipa

Vingt-cinq contraventions ont été dressées pour non-respect de l’« alerte sécheresse » déclenchée fin mars par la préfecture des Alpes-Maritimes, ont indiqué les services de l’Etat à 20 Minutes, confirmant les informations de France Bleu Azur.

Pascal Jobert, directeur départemental des territoires et de la mer (DDTM) des Alpes-Maritimes, rappelait fin mai : « Les usagers risquent jusqu’à 1.500 euros d’amende et jusqu’à 3.000 euros en cas de récidive ».

Interdiction d’arroser et de remplir sa piscine

Dans les communes concernées, c’est-à-dire 127 depuis que 26 sont passées en « stade de crise » ce week-end, il est interdit d’arroser entre 9 heures et 19 heures, de remplir sa piscine ou encore de laver sa voiture en dehors des stations économes en eau.

Pour celles qui sont concernées par « le stade de crise », le plus fort niveau de gravité en cas de sécheresse, il est interdit de nuit comme de jour d’arroser et obligatoire de réduire les consommations industrielles en eau à 60 %.

La préfecture a souligné que les contrôles allaient s’accentuer.