Sécheresse dans les Alpes-Maritimes : De nouvelles restrictions dans 26 communes où le « stade de crise » est déclenché

LES RESERVES AU ROUGE Les restrictions sur l’utilisation de l’eau sont durcies au nord-ouest de Nice alors que 127 autres communes restent concernées par une « alerte » sécheresse

Fabien Binacchi
— 
La sécheresse s'installe en France (Illustration)
La sécheresse s'installe en France (Illustration) — Romain Beaumont/SIPA
  • Dans 26 communes du moyen pays des Alpes-Maritimes, sur le bassin-versant de l’Estéron, le préfet vient de déclencher « le stade de crise », le plus fort niveau de gravité en cas de sécheresse, a annoncé la préfecture ce week-end.
  • Il est désormais interdit d’y arroser de nuit comme de jour et les consommations industrielles en eau doivent être réduites de 60 %.

Il est désormais interdit d’y arroser de nuit comme de jour et les consommations industrielles en eau doivent être réduites de 60 %. Dans 26 communes du moyen pays des Alpes-Maritimes*, au nord ouest de Nice, sur le bassin-versant de l’Estéron, le préfet vient de déclencher « le stade de crise », le plus fort niveau de gravité en cas de sécheresse, a annoncé la préfecture ce week-end.

« Les dernières mesures de débit des cours d’eau montrent que le débit de l’Estéron est désormais passé sous le seuil de crise, et ce depuis plus de sept jours consécutifs », précisent les services de l’Etat dans le département, qui ont donc durci les restrictions.

Seule la région de Cannes est pour le moment dispensée de restrictions

Fin mai, la préfecture avait déjà étendu l'« alerte sécheresse » à 153 communes (sur un total de 163) dans les Alpes-Maritimes, où il est notamment interdit d’arroser entre 9 heures et 19 heures, de remplir sa piscine ou encore de laver sa voiture en dehors des stations économes en eau. Elles sont donc 127 à être toujours concernées, dont Nice, Antibes ou encore Menton. La région de Cannes est, elle, pour le moment épargnée. « La Siagne aval bénéficie, à ce stade, d’une réserve sécurisée » en eau.

« Compte tenu des situations tendues dans plusieurs bassins-versants, la préfecture appelle à la plus grande vigilance sur l’ensemble du département » et rappelle qu’il faut notamment « privilégier les douches, installer des équipements sanitaires économes en eau » ou encore « faire fonctionner les appareils de lavage à plein ».

*Aiglun, Amirat, Ascros, Bézaudun-les-Alpes, Bouyon, Brianconnet, Collongues, Conségudes, Coursegoules, Cuébris, Gars, Gilette, la Penne, le Mas, les Ferres, les Mujouls, Pierrefeu, Revest-les-Roches, Roquesteron, la Roque-en-Provence, Saint- Antonin, Saint-Auban, Sallagriffon, Sigale, Toudon, Tourette-du-Château