Réchauffement climatique : l'accélération de la montée des eaux est confirmée par la NASA

SUBMERSION Chaque semaine, « 20 Minutes » met en lumière une infographie créée par son partenaire Statista

20 Minutes avec Statista
Le niveau moyen des mers a augmenté d'environ 10 centimètres depuis 1993
Le niveau moyen des mers a augmenté d'environ 10 centimètres depuis 1993 — DenDoktoor / Pixabay

Alors qu’un épisode caniculaire s’installe sur l’hexagone, beaucoup voient dans sa précocité saisonnière l’une des nombreuses conséquences du changement climatique… Parmi celles-ci, la fonte des glaces alarme aussi les observateurs : du fait de l’augmentation du ruissellement, mais aussi de la dilatation de l’eau liée au réchauffement, le niveau des océans ne cesse, en effet, de grimper.

Une élévation moyenne d’un centimètre tous les trois ans

Selon les observations satellitaires de la NASA, le niveau moyen des mers du globe a ainsi augmenté d’environ 10 centimètres depuis 1993 ! La hausse a globalement été assez constante au cours de la période d’observation, avec une élévation moyenne de 3,5 mm par an, soit un peu plus d’1 cm tous les 3 ans. Comme le montre notre graphique, la tendance semble néanmoins s’accélérer, puisque le niveau des océans a grimpé de plus de 5 mm par an en moyenne au cours de la décennie 2011-2021.

Ce graphique montre l'élévation moyenne du niveau de la mer depuis 1993, en centimètres par rapport au zéro de référence
Ce graphique montre l'élévation moyenne du niveau de la mer depuis 1993, en centimètres par rapport au zéro de référence - STATISTA

D’ici la fin du siècle, les experts tablent sur une élévation du niveau des mers comprise entre 60 cm et un peu plus d’1 mètre en fonction des différents scénarios de réchauffement global. Les zones côtières densément peuplées seront directement menacées et 300 millions de personnes pourraient être affectées dans le scénario le plus optimiste.
Si les chercheurs estiment que l’Asie sera le continent le plus durement touché, l’Europe ne sera pas épargnée puisque La Haye, Amsterdam, Londres, Bordeaux et Marseille seront également menacées.