Hérault : Avec Agripredict, les agriculteurs sont alertés par SMS cinq jours avant les aléas climatiques

PREVISIONS Cet outil, créé par la Chambre d'agriculture de l'Hérault et l'entreprise Predict Services, permet aux producteurs de protéger leurs terres avant les événements météorologiques

Nicolas Bonzom
— 
Dans cette vigne à Fabrègues, en 2019, les vignes avaient été dévastées par les chaleurs.
Dans cette vigne à Fabrègues, en 2019, les vignes avaient été dévastées par les chaleurs. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • L’outil Agripredict, créé par la Chambre d’agriculture de l’Hérault et l’entreprise Predict Services, alerte les agriculteurs des risques d’aléas climatiques, cinq jours avant.
  • Ce nouveau dispositif permet aux producteurs de protéger leurs terres.
  • Cette idée, qui n’existait pas dans l’Hérault, est née après les grosses chaleurs de juin 2019, qui avaient décimé des pommiers, des abricotiers et des vignes.

Ces dernières années, les agriculteurs ont souffert, dans l'Hérault. Canicule, gel, inondations… La nature ne leur a rien épargné. De cette avalanche de catastrophes est né un nouveau dispositif, qui pourrait bien changer le quotidien des producteurs du coin : Agripredict. Cet outil, créé par la Chambre d’agriculture et l’entreprise Predict Services, spécialisée dans la gestion des risques, vise à alerter les agriculteurs des phénomènes météorologiques exceptionnels qui s’annoncent. Suffisamment à l’avance pour qu’ils puissent protéger leurs terres.

« Vous connaissez le dispositif, mis en place par les assurances, qui vous envoie un SMS d’alerte avant un événement climatique de grande ampleur ? "Ne sortez pas", "Mettez-vous à l’abri", etc. Agripredict, c’est la même chose », explique Guilhem Vigroux, agriculteur, secrétaire général de la Chambre d’agriculture de l’Hérault et administrateur à Groupama Méditerranée. « Sauf qu’au lieu de vous prévenir une heure avant », poursuit ce professionnel, on vous prévient plusieurs jours à l’avance.

En juin 2019, « ce coup de chaud, ce fut un détonateur »

Cette idée est née après les grosses chaleurs de juin 2019. Dans le département, des pommiers et des abricotiers avaient été ravagés, des élevages de volailles décimés. Et, dans les vignes, les raisins avaient grillé, comme brûlés au chalumeau.

« Predict Services nous a dit "Plusieurs jours à l’avance, on savait qu’il allait faire chaud ! On connaissait l’intensité, commune par commune", détaille Guilhem Vigroux. On s’est dit que si on avait pu prévenir les agriculteurs, en disant "Attention, un événement climatique exceptionnel va arriver", ils auraient eu moins de pertes. Ce coup de chaud, ce fut un détonateur. Il n’avait jamais fait aussi chaud. Jusqu’à 48 degrés ! »

Les raisins ont complètement grillé dans certaines vignes.
Les raisins ont complètement grillé dans certaines vignes. - N. Bonzom / Maxele Presse

Un premier SMS cinq jours avant, une confirmation deux jours avant

Cette stratégie, « qui avait montré son intérêt pour des risques d’inondations, par exemple, avec des collectivités ou des entreprises, on s’est dit que cela pouvait être pertinent pour le monde agricole », note Alix Roumagnac, président de Predict Services.

Ainsi, les agriculteurs sont prévenus d’un risque d’inondations, de grosses chaleurs ou de gel par SMS, « cinq jours avant », avec des conseils pour protéger les récoltes : évitez de mettre du souffre sur les vignes ou de couper des feuilles, en cas de gros coup de chaud à venir, par exemple. Puis « on confirme deux jours avant », note Alix Roumagnac. Ce dispositif, porté par la Chambre d’agriculture de l’Hérault, Groupama et plusieurs collectivités, est gratuit pour les agriculteurs.