Nord : Des ateliers « zéro déchets » pour fabriquer soi-même ses cosmétiques

BONNE PRATIQUE Une jeune autoentrepreneuse du Pas-de-Calais propose des ateliers de fabrication de parfums et de cosmétiques 100 % naturels

Gilles Durand
— 
Tiphaine Dauchy anime des ateliers de fabrication de parfums, cosmétiques et produits ménagers 100 % naturel.
Tiphaine Dauchy anime des ateliers de fabrication de parfums, cosmétiques et produits ménagers 100 % naturel. — G. Durand / 20 Minutes
  • Depuis quelques mois, Tiphaine Dauchy anime régulièrement des ateliers pour adultes ou enfants où il est possible de confectionner ses propres cosmétiques et parfums naturels.
  • Une reconversion réussie pour cette ancienne préparatrice en pharmacie.

Les cosmétiques, parfums et même produits ménagers n’ont plus de secret pour elle. Depuis quelques mois, Tiphaine Dauchy fait partager sa passion pour le « do it yourself » (fabriquer soi-même). Elle anime régulièrement des ateliers pour adultes ou enfants où, en un tour de main, il est possible de confectionner son propre baume à lèvres, son parfum de rêve, voire son dentifrice personnalisé.

Entre Lens et Lille, la jeune femme, originaire de Fouquières-lez-Lens, dans le Pas-de-Calais, sillonne les centres sociaux ou de loisirs pour échanger son savoir-faire. « Les gens découvrent que faire soi-même, ce n’est pas si compliqué et que c’est plus sain pour le corps, explique-t-elle. J’essaie de ne pas utiliser trop d’ingrédients pour pouvoir le refaire facilement chez soi ».

Ancienne préparatrice en pharmacie

C’est en octobre 2020, en pleine crise du Covid-19, que Tiphaine Dauchy a décidé de se lancer dans la formation en cosmétiques 100 % naturels en créant sa micro entreprise « Potions Cosmétiques ». « J’ai été préparatrice en pharmacie pendant plus de 10 ans, mais je trouvais ce métier trop commercial et il ne correspondait plus vraiment à mes valeurs. J’avais déjà initié mes proches à créer des cosmétiques de manière naturelle, sans substances douteuses. Je me suis dit que ça pouvait être une bonne reconversion », raconte-t-elle.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Après une formation en aromathérapie, puis une initiation dans deux parfumeries de Grasse, la capitale du parfum, elle a commencé à démarcher et à faire sa publicité. Première étape, la création d’une page Facebook pour se faire connaître du grand public. « Mes ateliers pour les hommes, notamment soin de la barbe ou après-rasage, ont intéressé un chargé de projets de la communauté d’agglos Lens-Lièvin. Il m’a contactée pour les mettre en place à l’été 2021. J’ai commencé à beaucoup intervenir pour les collectivités ».

Ateliers enfants ou adultes

Aujourd’hui, la jeune femme opère aussi bien sur le territoire de Lens que sur celui de Lille ou d’Arras. Elle adapte ses formations à tous les publics, enfants comme adultes. « Lors des ateliers enfants, on utilise, par exemple, des extraits aromatiques de chocolat et de pain d’épices pour la fabrication de baume à lèvres, précise Tiphaine Dauchy. C’est plus ludique et non toxique pour eux. »

La jeune femme « Ce genre d’atelier permet justement de créer des liens avec les enfants », souligne Anaïs, une habitante de Ronchin, près de Lille, impliquée dans la politique « zéro déchet », lors d’un atelier test réalisé à Lambersart, début mai.

Mais la jeune formatrice mise aussi sur une clientèle de particuliers. « Dans ces cas-là, c’est surtout à l’occasion de fêtes ou d’anniversaires que j’interviens : un enterrement de vie de jeunes filles, par exemple, ou un atelier en duo mère fille pour la Fête des mères. »