Sable du Sahara : Un nuage de poussières va de nouveau survoler la France vendredi

METEO L’augmentation de la désertification et les sécheresses récurrentes liées au réchauffement climatique pourraient faire en sorte que ce type de phénomène se multiplie à l’avenir

avec agence
— 
Ciel orangé à Dijon en raison de particules de sable venant du Sahara
Ciel orangé à Dijon en raison de particules de sable venant du Sahara — KONRAD K./SIPA

Les poussières du Sahara sont de retour. Vendredi, à partir de 17 heures, des vents d’altitude chargés de sable du Sahara vont souffler du golfe de Gascogne sur le sud-ouest du pays avant de se diriger vers Bordeaux puis en direction de l’est et du centre de la France. Il s’agit des prévisions des satellites de Copernicus, le programme d’observation de la Terre de l’Union européenne, rapporte Le Parisien.

Un phénomène qui pourrait s’intensifier

« Si des orages se produisent vendredi et samedi, il pourrait y avoir des dépôts au sol. Dans le passé, on savait qu’elles avaient survolé la France en constatant une couche de sable rouge sur nos voitures mais notre capacité à prévoir leur arrivée a nettement progressé », a expliqué Vincent-Henri Peuch, le directeur du service de surveillance de l’atmosphère de Copernicus.

Déjà de plus en plus fréquent, ce type de phénomène pourrait continuer à s’intensifier à l’avenir en raison du réchauffement climatique entraînant des sécheresses récurrentes et une désertification toujours plus importante de notre planète. S’il peut ravir l’œil de certains photographes lorsque les sommets prennent une teinte de sable jaune, ce phénomène pose de sérieux problèmes, que ce soit sur la santé, le trafic aérien ou la fonte de la neige. Mais ces poussières peuvent aussi avoir une certaine utilité car elles « jouent un rôle dans la formation des nuages, agissant comme un noyau autour duquel les particules d’eau s’agrègent », selon les spécialistes européens de l’observation de l’atmosphère.