Suisse : Découverte d’espèces inconnues de dauphins vivant il y a vingt millions d’années

ANIMAUX Des centaines de fossiles datant de vingt millions d’années ont été découvertes en Suisse

20 Minutes avec agences
— 
Un dauphin. (Illustration)
Un dauphin. (Illustration) — Mikakaptur/Pixabay

Une découverte surprenante. Des chercheurs de l’Institut de paléontologie de l’Université de Zurich, en Suisse, ont affirmé mardi avoir identifié de nouvelles espèces de dauphins jusque-là inconnues. Des animaux qui sillonnaient les océans il y a vingt millions d’années. À cette époque, les requins, poissons, dauphins et cétacés prospéraient dans la mer qui recouvrait la Suisse, dont les rivages étaient colonisés par des crustacés, moules et oursins.

Des centaines de fossiles datant de cette période ont ainsi été découvertes dans ce pays. Après avoir examiné quelque 300 fossiles de baleines et de dauphins découverts en Suisse et datant de cette période, les chercheurs ont identifié deux espèces jusqu’à présent inconnues, a indiqué l’université. Passant au peigne fin des fragments de dents, de vertèbres et d’os découverts dans les couches de sédiments marins, les paléontologues ont recherché les os de l’oreille interne, rarement retrouvés, et qui permettent de classer les espèces.


« Nous avons réussi à identifier deux familles de dauphins inconnues »

« Nous avons réussi à identifier deux familles de dauphins auparavant inconnues en Suisse », a indiqué le paléontologue Gabriel Aguirre dans le communiqué de l’université. En utilisant la micro-tomographie avec assistance d’un ordinateur, une technique d’imagerie en 3D, les chercheurs ont pu reconstituer les tissus mous autour des os de l’oreille, créant ainsi des images en 3D des appendices. « Cela nous a aidés à mieux analyser les capacités auditives des dauphins », a expliqué Gabriel Aguirre.

Dans leur étude, publiée par le site scientifique PeerJ, les chercheurs expliquent avoir établi que les espèces éteintes qu’ils ont identifiées sont apparentées aux cachalots et dauphins vivant aujourd’hui. Une grande quantité de fossiles a été découverte dans les couches sédimentaires connues sous le nom de molasse marine supérieure.