Finistère : Face à la baisse des niveaux d’eau, la préfecture recommande la « vigilance »

SECHERESSE La « consommation en eau quelle que soit son origine » doit être raisonnable, demande la préfecture du Finistère

20 Minutes avec agence
— 
La préfecture du Finistère a constaté « un déficit pluviométrique depuis le début de l’année ». Photo d'illustration.
La préfecture du Finistère a constaté « un déficit pluviométrique depuis le début de l’année ». Photo d'illustration. — A. Gelebart / 20 Minutes

La préfecture du Finistère a appelé ce mardi les habitants du département à la « vigilance » en matière de consommation d’eau. Les autorités locales ont en effet estimé dans un communiqué que la situation hydrique « reste dépendante des précipitations à venir et de la consommation en eau dans le département ».

Des pluies insuffisantes

Le constat inquiète car les spécialistes ont noté « un déficit pluviométrique depuis le début de l’année ». Carte à l’appui, le département a déploré les niveaux peu élevés des eaux des nappes phréatiques et des cours d’eau. Les récentes précipitations, trop peu importantes, n’ont pas suffi à améliorer la situation.

La préfecture s’est pourtant voulue rassurante en indiquant que « les trois réserves du département […] sont pleines avec un volume total de plus de 23 millions de m³ ». Les représentants de l’Etat demandent donc à chaque Finistérien de faire preuve de « vigilance dans sa consommation en eau quelle que soit son origine ».