Paris : Toute la semaine, le dernier rapport du Giec s’invite dans le métro

CLIMAT Ce coup médiatique est signé « Pour un réveil écologique », collectif qui a fait la synthèse, en dix points clés, du dernier rapport crucial de l’organe scientifique. L’opération a été imaginée sous la forme d’affiche publicitaire, on en trouve dans le métro depuis ce lundi matin

Fabrice Pouliquen
— 
Du 16 au 23 mai, les 5 millions d?usagers quotidiens des lignes de métro parisiennes pourront retrouver l?affiche sur les quais de 108 stations dans un format 4X3.
Du 16 au 23 mai, les 5 millions d?usagers quotidiens des lignes de métro parisiennes pourront retrouver l?affiche sur les quais de 108 stations dans un format 4X3. — DR
  • Le collectif d’étudiants et jeunes diplômés Pour un réveil écologique donne de la publicité aux publications du Giec via une campagne d’affichage 4x3 dans le métro parisien.
  • Tout est parti d’un post sur le réseau social LinkedIn où la régie publicitaire Mediatransports a été taguée. Celle-ci a validé le projet.

« Ce soir, c’est burger ? Non, c’est rapport du Giec ! » Entre la dernière collection d’une marque de vêtements, les promesses de livraison ultrarapide de vos courses à domicile ou la dernière campagne pour un vol à prix cassé vers la Grèce, le dernier rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) s’affiche toute la semaine, dans le métro parisien.

Un joli coup médiatique, signé Pour un réveil écologique, collectif d’étudiants et jeunes diplômés bien décidés à accélérer la transition écologique. Cela passe par donner de la visibilité aux publications du Giec.

Un coup médiatique parti d’un poste LinkedIn

L’organe scientifique vient d’achever la publication de son sixième rapport sur l’évolution du climat, une grande synthèse sur l’état des connaissances scientifiques sur le sujet depuis 2014. Le premier volet, publié en août 2021, a mis en lumière l’accélération sans précédent du réchauffement climatique. Le deuxième, en février,  s’est focalisé sur l’adaptation, soit les impacts déjà réels du réchauffement et des moyens de s’y préparer.

Enfin, le troisième et dernier volet, publié le 4 avril, se penchait sur l’atténuation. Autrement dit, les solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre mondiale. « Comme les deux premiers, il a été publié dans une relative indifférence », regrette Amélie Deloche en se référant aux chiffres du collectif Climat Médias qui a scruté les journaux télévisés et a compté 13 minutes, au total, consacré au rapport.

Pour un réveil écologique n’a pas dit son dernier mot. De cette troisième publication, le collectif en fait une synthèse en dix points clés et tenant sur une page, relue par l’économiste Céline Guivarch, co-autrice de ce rapport. Et, à coup de photoshop, se met à l’imaginer affiché en 4x3 dans le métro parisien à la place des habituelles affiches publicitaires. Le résultat est posté sur le réseau social LinkedIn, en taguant la régie publicitaire Mediatransports.

Une synthèse à emporter sur son smartphone

Ce post fera coup double. « Non seulement, il a eu joli succès, générant près de 30.000 "j’aime", mais Mediatransport nous a rapidement appelés pour nous donner l’opportunité de concrétiser ce projet », raconte Amelie Deloche.

Voilà comment ce post est devenu réalité. L’affiche sera visible sur les quais de 108 stations, soit près d’un tiers du réseau. « Essentiellement à Paris et parmi celles qui comptent le plus de passage », se félicite Amélie Deloche. Bon, au final, la synthèse n’apparaît pas dans l’affiche publicitaire. « Cela impliquait d’écrire en trop petit caractère pour donner envie aux gens de la lire », justifie Amélie Deloche. Les cinq millions usagers quotidien du métro sont alors invités à scanner un QR code qui renvoie vers la synthèse à emporter donc sur son smartphone et à lire tranquillement chez soi.