Puy-de-Dôme : Naissance « exceptionnelle » de (si mignons) jumeaux lémuriens, une espèce en voie de disparition, dans le Parc animalier d’Auvergne

BIENVENUE Deux petits varis roux sont nés au parc animalier d’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme. Il s’agit d’une des espèces de primates les plus menacées au monde

20 Minutes avec agences
— 
Les deux bébés varis roux sont nés le 25 avril.
Les deux bébés varis roux sont nés le 25 avril. — Parc animalier d'Auvergne

Un pelage épais, doux, une tache blanche sur la tête, une face noire et la queue noire. Les (si mignons) varis roux vivent (normalement) dans les forêts tropicales humides du centre de l’île de Madagascar. Mais ils sont « en danger critique d’extinction dans leur milieu naturel ». « Ils font partie des 25 espèces de primates les plus menacées au monde, à cause de la destruction de leur habitat », explique France 3 Auvergne Rhône-Alpes, qui vient de rendre visite à deux bébés tout noir, des jumeaux lémuriens qui viennent de voir le jour au parc animalier d’Auvergne, à Ardes-sur-Couze, au sud de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Un heureux événement exceptionnel.



Leurs descendants retrouveront, peut-être, une vie sereine dans la nature


Quatre varis roux étaient arrivés il y a un an dans ce lieu niché au cœur des volcans, qui héberge 350 animaux de 65 espèces rares et menacées. Les petits, à l’honneur de ce carnet rose, n’ont pas encore de nom, mais peut-être un avenir (enfin leurs descendants) dans la nature.
Depuis 2018, l’association Play for nature, dont « la philosophie est de concilier la protection de la nature avec les activités humaines », travaille au retour des varis roux dans leur milieu naturel. « On a déjà réintroduit cinq individus dans une forêt, où ils avaient totalement disparu, explique à France 3 Cécile Joly, directrice de l’association. Ça a bien fonctionné puisqu’en 2021, il y a eu trois naissances. » Ces jumeaux lémuriens nés dans le Puy-de-Dôme passeront certainement leur vie dans des parcs animaliers européens, mais leurs « héritiers » retrouveront, peut-être, Madagascar.