Sécheresse : Une dizaine de départements déjà en alerte dans l’Hexagone

METEO Nous ne sommes qu’au début du printemps, mais certaines zones en France sont déjà touchées par une sécheresse précoce

M.F
— 
Nice le week-end de Paques. Le département des Alpes-Maritime est touché par une sécheresse précoce.
Nice le week-end de Paques. Le département des Alpes-Maritime est touché par une sécheresse précoce. — SYSPEO/SIPA

Après la neige en plein mois d’avril, la sécheresse au tout début du printemps. Plusieurs départements sont en alerte en raison de l’arrivée de sécheresse précoce depuis le début du mois d’avril. Des restrictions ont ainsi été prises à plus ou moins grande échelle. Dans la région Paca, particulièrement touchée, les Bouches-du-Rhône et le Var ont été placés en vigilance sécheresse, rapporte le site gouvernemental Propluvia. Particuliers et professionnels sont invités à faire des économies d’eau.

Toujours dans cette région, une partie des Alpes-Maritimes se trouve un cran au-dessus, en état alerte et des restrictions pour les arrosages agricoles et de particulier ont été imposées. Au-dessus, le département de la drome est lui en « alerte renforcée », avec là encore des restrictions sur les arrosages agricoles et de particuliers. A l’ouest du pays, une partie de la Charente-maritime est alerte renforcée, tout comme la Charente, la Vienne et le Maine-et-Loire. Les Deux-Sèvres sont quant à elles en état de vigilance.

Cet état de sécheresse précoce s’explique par un hiver peu pluvieux. Au début du mois d’avril, Météo-France indiquait dans son bulletin que « sur les trois derniers mois, les sols superficiels se sont nettement asséchés sur la quasi-totalité du pays, excepté le long de la chaîne pyrénéenne et du Roussillon à l’Hérault ». Un schéma qui devrait être de moins en moins rare car « la tendance du changement climatique nous fait avancer vers des systèmes où on aura une concentration relative des précipitations en hiver et ensuite un arrêt des précipitations tôt dans le printemps »,  explique à Franceinfo Alain Dupuy, professeur d’hydrologie à l’Institut national polytechnique de Bordeaux.