Nice : Le précédent record de chaleur pour un mois d'avril, qui datait de 1946, a été battu

METEO Si le thermomètre s’est affolé ce vendredi à Nice, mais aussi du côté de Menton et Antibes, c’est à cause d'un « effet de foehn », selon Météo-France

Fabien Binacchi
— 
Un thermomètre (illustration)
Un thermomètre (illustration) — SYSPEO/SIPA

D’une vague de froid à un gros coup de chaud, qui n’arrangera rien à l’alerte sécheresse émise le 31 mars. Selon Météo-France, avec 26,1 °C, la température relevée ce vendredi à Nice dépasse le précédent record enregistré pour un mois d’avril dans la capitale azuréenne… il y a presque 76 ans. Selon les données de l’organisme, il avait fait 26 °C le 17 avril 1946.


Une température de 26,9 °C a également été relevée du côté d’Antibes (où le précédent record, à 26,8 °C, datait du 21 avril 2018). Et c’est à Menton qu’il a fait le plus chaud : 27,4 °C, avec là aussi un record battu. On avait enregistré 27,2 °C le 28 avril 2012.

Effet de foehn

Ces températures, inquiétantes alors que des restrictions sur l’usage de l’eau après une « saison de recharge » déficitaire sont en vigueur dans 98 communes des Alpes-Maritimes, ne devraient pas durer. Si le thermomètre s’est affolé ce vendredi sur toute la Côte d’Azur, c’est à cause d’un « effet de foehn », qui produit un vent sec et chaud sur le versant descendant d’une chaîne montagneuse, relève Météo-France.

De violentes rafales balaient les Alpes-Maritimes depuis jeudi soir. Le département a été placé en vigilance jaune « vagues-submersion » jusqu’à 21 heures ce vendredi. La ville de Nice a interdit l’accès à son littoral pour des raisons de sécurité.