Pollution : Ils trient des tonnes de déchets (parfois surprenants) chaque jour

RECYCLAGE Ce mercredi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », découvre ce que deviennent nos ordures ménagères

20 Minutes avec Brut
— 
Ballots d'ordures au Centre de tri de Pézenas (34)
Ballots d'ordures au Centre de tri de Pézenas (34) — Sictom34 / Wikimedia CC BY-SA 4.0

Malgré la quasi-généralisation des bacs bleus, verts et jaunes, les Français ont encore un peu de mal à appliquer un tri sélectif strict. L’ensemble de nos ordures ménagères doit donc souvent repasser par des centres de tri où de « petites mains » s’évertuent, quotidiennement, à les filtrer de nouveau.

Une activité importante, mais très exigeante

Les employés qui travaillent sur les différentes lignes de tri ont parfois de grosses surprises. « Il arrive qu’on retrouve des choses qui ne devraient pas arriver ici, comme des animaux morts, confirme Fanny, qui s’occupe des EMR (emballages ménagers recyclables). On a retrouvé plusieurs chevreuils, des rats, des souris… et même des bébés chiots. Ça, c’était terrible ! »

Exigeante (les employés travaillent debout 40 heures par semaine), parfois dangereuse (« il peut y avoir des seringues, j’ai déjà été piquée », témoigne Fanny), répétitive, cette activité semble peu engageante. Certains la trouvent pourtant épanouissante, à l’image de Thomas, ancien éboueur, qui affirme travailler là « par conviction : depuis que j’ai découvert l’importance du tri, je trouve ça assez gratifiant d’être un rouage de la chaîne du recyclage ».

Accompagnez ces courageux « travailleurs de l’ombre » dans cette vidéo de notre partenaire Brut.