Drôme : Des cerfs génétiquement hybrides se sont échappés, une espèce est menacée

BRASSAGE GENETIQUE Des spécialistes craignent la disparition du cerf élaphe, réintroduit en 1959

20 Minutes avec agence
L'arrivée dans la nature de cerfs hybrides menace à terme l'espèce élaphe, affirment des spécialistes. Photo d'illustration.
L'arrivée dans la nature de cerfs hybrides menace à terme l'espèce élaphe, affirment des spécialistes. Photo d'illustration. — Vaclav Pancer/SIPA

La libération involontaire de cervidés hybrides pose un problème dans le Vercors. En effet, ils pourraient se mélanger avec l’espèce élaphe, réintroduite dans le massif en 1959, et entraîner, à terme, sa disparition. En cause : l’affaissement d’une barrière à Léoncel (Drôme) fin 2021, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Cet enclos de l’association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) abritait des daims, des mouflons, des sangliers et des cervidés, dont des cerfs sika. Cette espèce se serait reproduite sur place avec des cerfs élaphes, créant ainsi une population génétiquement hybride. Or, des animaux de ce type ont été repérés hors de l’enclos début 2022.

Un plan d’abattage

L’alerte a été donnée par le président de l’Association communale de chasse agréée (Acca) de Léoncel, sans que rien ne soit fait. Le 28 mars, un plan d’abattage par la louveterie a finalement été lancé. « Trop tard », a estimé le responsable de l’Acca. Son inquiétude est partagée par le biologiste Marc Colyn, qui étudie depuis 20 ans le cerf et sa gestion en France.