Réchauffement climatique : Les 193 membres de l’ONU s’engagent à développer le vélo

TRANSPORT PROPRE La résolution, non contraignante, « invite tous les États membres à intégrer le vélo dans les transports publics, dans les milieux urbains et ruraux »

20 Minutes avec AFP
Un homme en vélo à La Havane, le 5 mars 2022.
Un homme en vélo à La Havane, le 5 mars 2022. — Roberto Machado Noa//SIPA

Pour préserver la planète, l’ONU vous conseille de pédaler. Les 193 membres de l’Assemblée générale ont adopté mardi par consensus une résolution proposée par le Turkménistan qui est destinée à favoriser le développement du vélo dans le monde afin de lutter contre le réchauffement climatique.

La résolution, qui est non contraignante comme tous les textes adoptés par l’Assemblée générale, « invite tous les États membres à intégrer le vélo dans les transports publics, dans les milieux urbains et ruraux des pays en développement et développés ». Elle leur demande aussi d'« améliorer la sécurité routière et de promouvoir l’utilisation du vélo par les particuliers et les entreprises afin d’augmenter les déplacements à vélo, ce qui contribue à la réalisation du développement durable, y compris la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Développer le « partage de vélos »

Par ailleurs, la résolution « encourage les États membres à accorder une attention particulière au vélo dans les stratégies de développement transversales, y compris les services de partage de vélos ».

Elle leur recommande aussi d'« inclure le vélo et l’infrastructure du réseau cyclable qui relie les communautés dans les politiques et programmes de développement internationaux, régionaux, nationaux et infranationaux », tout en précisant que cela doit se faire « selon les possibilités » des Etats membres.