Météo-France va renforcer ses services dans l’adaptation climatique des villes et entreprises

CLIMAT L’établissement météorologique ambitionne de devenir la « source de référence en France », selon sa PDG

20 Minutes avec agences
— 
(Photo d'illustration) Salle de vigie de Météo France, salle de contrôle et de pilotage du dispositif de degivrage et de déneigement.
(Photo d'illustration) Salle de vigie de Météo France, salle de contrôle et de pilotage du dispositif de degivrage et de déneigement. — SIPA

A côté de ses prévisions météorologiques et de ses travaux sur le réchauffement du climat, Météo-France va renforcer ses services dans l’adaptation au changement climatique, ambitionnant de devenir la « référence » en France, a fait savoir sa PDG, Virginie Schwarz. « Nous venons de signer notre nouveau contrat d’objectif, avec cinq axes dont un à part entière dédié au changement climatique et à l’adaptation au changement climatique », a-t-elle indiqué lors d’un entretien.

L’objectif est de devenir « la source de référence en France pour aider à construire les stratégies d’adaptation », a-t-elle poursuivi. L’établissement météorologique participe déjà à un programme, Climsnow, qui aide les stations de ski à s’adapter et à investir en fonction des prévisions d’enneigement, et aide des villes comme Strasbourg, Lille et Paris à rafraîchir les quartiers denses en cas de canicule.


Un nouvel outil chaque année

Avec ce nouveau contrat d’objectif et de moyen (COM) 2022-2026, « nous voulons vraiment intensifier nos actions dans le domaine de l’adaptation », indique Virginie Schwarz. « Nous avons l’ambition de mettre à disposition au moins un nouveau service climatique chaque année » pendant cette période, précise-t-elle. ClimaDiag sera lancé au premier semestre. Il s’agit d'« un outil de sensibilisation pour aider les entreprises à prendre conscience de leur sensibilité au changement climatique et des domaines dans lesquels elles vont avoir besoin d’agir pour s’adapter », explique Virginie Schwarz. Il sera disponible via le site de Météo-France.

En fin d’année, Météo-France proposera un autre service pour les communes, « et en particulier les petites, qui leur permette d’identifier simplement les principaux risques auxquels elles sont confrontées » en lien avec le changement climatique, dit Virginie Schwarz. Toutes les villes n’ont pas les moyens de financer des études de risque climatique, fait valoir la PDG de Météo-France. Parallèlement, Météo-France va travailler sur le cycle de l’eau, « un des secteurs qui va être le plus impacté par le changement climatique », avec l’objectif de fournir « des informations beaucoup plus précises sur l’impact sur les rivières notamment, les débits, l’évolution des étiages ».

Concernant la vigilance météorologique, « nous allons passer d’une vigilance à 24 heures à une vigilance à deux jours », a indiqué Virginie Schwarz. Météo-France a aussi pour objectif « d’avertir plus tôt en cas de phénomènes extrêmes » pour permettre à la Sécurité civile de mieux réagir. L’objectif est de les anticiper six heures à l’avance, contre trois heures actuellement.