20 Minutes : Actualités et infos en direct
OPPOSITIONEn Bretagne, forte mobilisation contre un projet d’extraction de lithium

Bretagne : « Le Bigouden, il est coriace »… 600 personnes manifestent contre le projet de mine de lithium

OPPOSITIONSelon une étude des sols, 66.000 tonnes de lithium se cacheraient sous les terres protégées de Tréguennec, dans le Finistère
A Tréguennec, dans le pays bigouden, un projet d'extraction de lithium inquiète les habitants. La zone est protégée.
A Tréguennec, dans le pays bigouden, un projet d'extraction de lithium inquiète les habitants. La zone est protégée.  - Fred Tanneau / AFP / AFP
Camille Allain

C. A. avec AFP

C’est une véritable pépite. D’après une étude menée par le Bureau de recherches géologiques et minières, 66.000 tonnes de lithium pourraient se cacher sous les sols de Tréguennec, en Bretagne. Un secteur où la nature est fragile et qui fait l’objet de plusieurs classements en zone protégée. Mais un secteur qui attise les convoitises dans le précieux métal est devenu essentiel, notamment pour la conception des batteries des véhicules électriques. Samedi, environ 600 personnes étaient rassemblées dans cette petite commune du sud Finistère pour crier leur opposition à tout projet d’extraction de lithium.

« Nous craignons qu’un projet d’extraction de lithium puisse voir le jour à Tréguennec. Aujourd’hui, il s’agit de marquer le coup, de montrer l’intérêt des gens pour le sujet et pour la protection de la biodiversité », explique Stéphane Le Garrec, un habitant du pays bigouden, à l’origine de ce rassemblement. C’est lui qui a ouvert un groupe Facebook​ intitulé Lithium à Tréguennec, Non, Merci !!!, qui compte plus de 9.000 membres, une semaine seulement après sa création.

A Tréguennec, dans le pays bigouden, un projet d'extraction de lithium inquiète les habitants. Le 26 février 2022, 600 personnes ont manifesté contre cette idée.
A Tréguennec, dans le pays bigouden, un projet d'extraction de lithium inquiète les habitants. Le 26 février 2022, 600 personnes ont manifesté contre cette idée.  - Fred Tanneau / AFP

Parmi les manifestants présents, beaucoup érigent Plogoff en exemple de lutte. En 1980 et 1981, des milliers de personnes s’étaient soulevées contre un projet de centrale nucléaire dans la petite commune littorale. L’idée avait finalement été abandonnée par le gouvernement de François Mitterrand. « S’ils veulent renouveler leur petite expérience ici, on ne se laissera de nouveau pas faire parce que le Bigouden, il est coriace », prévient Viviane, la cinquantaine.

L’inquiétude des habitants de Tréguennec et des environs est montée d’un cran depuis l’interview de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili parue dans Les Echos, le 17 février. Cette dernière avait affirmé que « la France doit extraire du lithium sur son territoire » afin d’être plus indépendante. En 2020, quatre pays se partageaient le gros de la production mondiale : l’Australie, qui en a extrait 40.000 tonnes, le Chili, la Chine et l’Argentine.

A Tréguennec, le gisement se situerait sur le site d’une ancienne carrière, au niveau du lieu dit Prat-ar-Hastel, une zone de marais et de dunes classée Natura 2000. Ce serait le deuxième plus important de France après celui de Beauvoir (Allier). Le lithium est un des composants les plus recherchés dans le monde actuellement pour la fabrication des batteries électriques automobiles, et son cours explose sur le marché mondial.

Sujets liés