Australie : Elle se filme avec, dans les mains, une petite pieuvre… mortelle

ANIMAUX Lorsqu’elle est effrayée, la pieuvre aux anneaux bleus, d’une quinzaine de centimètres, peut relâcher un dangereux poison capable de tuer un humain

20 Minutes avec Agence
— 
L’Australienne s'est emparée du céphalopode dans l'océan (illustration).
L’Australienne s'est emparée du céphalopode dans l'océan (illustration). — Pixabay

Lors d’une baignade dans l’océan, une Australienne a ramassé une créature marine qu’elle ne connaissait pas. Après s’être filmée en tenant l’animal dans ses mains et avoir posté la vidéo sur TikTok samedi, les internautes l’ont informée qu’il s’agissait d’une pieuvre aux anneaux bleus, l’un des animaux marins « les plus dangereux au monde », rapporte The Independant.

« Tu as de la chance d’être en vie », lui a ainsi écrit un internaute dans les commentaires de la publication. Lorsqu’elle se sent menacée, ce qui se traduit par l’apparition de ces anneaux bleus, cette pieuvre d’une quinzaine de centimètres peut relâcher un puissant poison : la tétrodotoxine. Ce dernier peut causer une insuffisance respiratoire chez l’humain et, dans certains cas, une paralysie complète des muscles respiratoires entraînant la mort.

Trois morts en Australie

L’animal a été décrit par l’Australian Museum comme « l’un des animaux les plus dangereux de la mer ». Il est présent dans le sud de l’Australie, dans les bassins rocheux, les récifs et les eaux peu profondes tempérées. On la retrouve aussi en Nouvelle-Calédonie et sur divers récifs de l’océan Indien et de l’océan Pacifique. Rien qu’en Australie, la pieuvre à anneaux bleus a causé la mort d’au moins trois personnes, ainsi que de nombreux blessés, précise BFMTV.

Les dégâts sont amplifiés par le fait que la morsure de l’animal peut, dans un premier temps, ne pas être ressentie. Toutefois, le risque de se faire toucher par cette pieuvre reste relativement faible, ces dernières restant « des créatures très timides et non agressives, qui préfèrent se cacher sous les corniches et dans les crevasses » explique l’Australian Museum.