20 Minutes : Actualités et infos en direct
ESPECEUn très rare bébé requin-fantôme découvert par hasard en Nouvelle-Zélande

Un très rare bébé requin-fantôme découvert par hasard au large de la Nouvelle-Zélande

ESPECECette découverte est importante, car les jeunes requins-fantômes se distinguent des sujets adultes sur de nombreux points
L'animal a été découvert au large de la Nouvelle-Zélande (illustration).
L'animal a été découvert au large de la Nouvelle-Zélande (illustration). - Dimitris Vetsikas / Pixabay  / Dimitris Vetsikas / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Un bébé requin-fantôme vient d’être découvert par une équipe de scientifiques au large de la Nouvelle-Zélande. Il s’agit d’un événement rare, car cette espèce aussi appelée Chimère troll est difficilement observable, en raison de son lieu de vie : les profondeurs des océans. Ce spécimen a été récupéré le 8 février dernier à 1,2 kilomètre de profondeur près de South Island rapporte la BBC, relayée par le HuffPost.

Ce bébé requin fantôme a été découvert par hasard, car les scientifiques pratiquaient d’autres recherches sur les populations sous-marines dans les eaux profondes néo-zélandaises. « Les espèces d’eau profonde sont généralement difficiles à trouver, et comme les requins fantômes en particulier, elles ont tendance à être assez discrètes », a expliqué le Docteur Brit Finucci à la BBC.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Les jeunes individus méconnus

Le spécimen qu’ils ont fait remonter est jeune, car son ventre était plein de jaune d’œufs. Les embryons de Chimère troll se développent dans des capsules d’œufs déposées sur le fond marin et se nourrissent de jaune jusqu’à l’éclosion. Cette découverte va permettre d’en apprendre davantage sur cette espèce de poissons cartilagineux entre le requin et la raie, surtout sur les plus jeunes individus que les scientifiques n’ont pas eu beaucoup d’occasions d’étudier.

Les petits requins-fantômes se distinguent des adultes. « Les petits peuvent vivre dans des habitats très différents, ils peuvent avoir un régime alimentaire différent, ils peuvent même avoir une apparence très différente de celle des adultes », précise la scientifique. De nombreuses analyses vont être pratiquées sur le spécimen permettant de renseigner les scientifiques sur l’espèce à laquelle ils ont affaire.


BON PLAN : Réservez vos prochaines vacances sans vous ruiner avec un code promo Hotels.com

Sujets liés