Bien-être animal : Un label garantit au bétail de meilleures conditions de vie

VACHEMENT BIEN Ce vendredi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », visite une ferme dont le cheptel est particulièrement bichonné

20 Minutes avec Brut
Le label « Happy » évalue les conditions de vie d'un élevage
Le label « Happy » évalue les conditions de vie d'un élevage — Ryan McGuire / Pixabay

Parce qu’un animal « bien dans ses sabots » est l’assurance d’une meilleure production, un label évalue les conditions de vie d’un élevage. Mais l’obtenir est loin d’être simple : « On s’appuie sur plus de 200 critères, explique Léna Joannès, ingénieure en charge de la  démarche « Happy ». Une fois qu’une ferme est validée, on a un programme d’accompagnement pour aider  les agriculteurs à s’améliorer sur les points qui ressortent suite à l’audit ».

« Les éleveurs doivent se mettre à la place de leurs bêtes »

Pour s’assurer du bien-être des animaux, le label demande, par exemple, qu’un éleveur puisse boire, sans danger, l’eau des abreuvoirs des vaches… Ou bien qu’il se laisse tomber à genoux sur leur litière, pour en tester le confort ! « Si, au bout de la troisième, quatrième fois, on a mal aux genoux, c’est que ça manque d’épaisseur ; alors on en rajoute », confirme Yoan Favre, un éleveur labellisé.

« Ce label procure du bien-être aux animaux, mais aussi une satisfaction à l’éleveur, se réjouit Yoan Favre. Quand on arrive le matin et qu’on voit que les bêtes vont bien, la journée s'annonce mieux». Constatez les bienfaits de cette démarche dans cette vidéo de notre partenaire Brut.