La Réunion : Des tortues équipées de balises pour mieux comprendre les cyclones

SCIENCE Les balises placées devraient aider les scientifiques à mieux comprendre l’intensité et l’évolution des tempêtes tropicales et des cyclones

20 Minutes avec agence
Une tortue caouanne (illustration).
Une tortue caouanne (illustration). — P. Pinnock / Mood Bo/REX/SIPA

Depuis 2018 et la mise en place du programme STORM (Sea Turtles for Ocean Research and Monitoring), les tortues marines jouent un rôle essentiel dans la préservation des zones les plus exposées à la menace  cyclonique.

Ce dispositif qui consiste à équiper chaque tortue d’une balise pesant entre 250 et 500 grammes est le fruit d’un partenariat entre le centre de soin Kelonia et le Laboratoire de l’Atmosphère et de cyclones de l’université de La Réunion. En trois ans, une trentaine de tortues ont ainsi été équipées. Cinq ont été relâchées dans l’océan Indien la semaine dernière, rapporte Geo.

Des données océanographiques et météorologiques

Ces balises permettent aux scientifiques de disposer de nouvelles informations en temps réel, comme la température et la profondeur aux abords de l’œil des cyclones. Une zone que les satellites ne peuvent couvrir en raison notamment des couches de nuages. Véritables sentinelles au service de la science, les tortues marines peuvent parcourir près de 15.000 km au cours de leur vie.