Nice : Avec près de 210 heures sans nuage, le mois de janvier n’a jamais été aussi ensoleillé

METEO Soit une durée 37 % plus longue que les normales relevées selon Météo France

Elise Martin
— 
Le soleil de Nice depuis le Palais de la Méditerranée (Illustration)
Le soleil de Nice depuis le Palais de la Méditerranée (Illustration) — E. Martin / ANP / 20 Minutes
  • Depuis l’ouverture de la station en 1943, il n’y avait pas eu autant de soleil enregistré un mois de janvier à Nice !
  • Grâce à l’anticyclone, le territoire a pu bénéficier de plus de 210 heures de soleil en 31 jours, avec un seul jour de pluie.
  • Conséquences : les montagnes sont en manque de neige. La responsable du centre Météo-France de Nice explique qu’il faut s’attendre à des saisons d’hiver moins longues d’ici la fin du siècle.

Si vous habitez à Nice, vous ne le remarquez peut-être même plus à force d’y être habitués : le  soleil. Le centre local de  Météo-France a relevé près de 210 heures d’ensoleillement depuis le début du mois de janvier. Un record ! « C’est le mois de janvier le plus ensoleillé [au moins] depuis 1943 et l’ouverture de la station de Nice, précise Marie-France Delansorne, responsable au sein de l’organisme. C’est 37 % de plus que la normale mais d’une manière générale, ça vaut pour tout le département des Alpes-Maritimes. »


Qui dit beaucoup de soleil, dit peu de pluie. En 31 jours, il n’y a eu qu’un seul jour de mauvais temps à Nice, « autour du 5 janvier », détaille la responsable du centre. « On a un déficit de 83 % de précipitations car normalement, il tombe environ 73 mm de pluie et là on est à 0,4 mm. Mais il y a eu d’autres mois dans l’Histoire, comme en 1983 et en 1993, où il n’y a eu aucune précipitation à Nice ». Elle explique que c’est dû à un temps anticyclonique qui se caractérise par le fait qu'« on a tout le temps un beau temps » avec « peu de variation de températures ».

Des saisons d’hiver moins longues

Des conséquences directes sur les montagnes maralpines. « S’il ne pleut pas, il ne peut pas neiger, constate Marie-France Delansorne. En plus, les températures sont très douces et le soleil tape alors sur les versants sud, la neige fond. » A Isola 2000 par exemple, il n’a pas neigé depuis début décembre et seulement 45 % des pistes sont actuellement ouvertes.

« Ce qui est assez remarquable, même si l’hiver n’est pas tout à fait terminé, c’est que l’hiver 2021/2022 fait partie de l’un des plus doux depuis qu’on a la station à Nice, ajoute la cheffe du centre. Pour parler du réchauffement climatique, on a besoin d’une plus grande échelle que quelques mois mais ça va dans le sens de ce qu’on projette avec des épisodes de froid intense plus rares, moins longs et moins intenses. En résumé, les saisons d’hiver seront de moins en moins longues. »

Elle souligne que « d’une année à une autre, le temps est variable mais que le type d’hiver qu’on vit actuellement sera de plus en plus normal d’ici la fin du siècle ».