Pas-de-Calais : La serre équatoriale Tropicalia sortira-t-elle un jour de terre ?

PROJET CONTROVERSE Alors que le projet de construire la serre équatoriale géante Tropicalia semblait au point mort, le début des travaux pourrait commencer dès cet été dans la Pas-de-Calais

Mikaël Libert
— 
Le projet de serre équatoriale Tropicalia.
Le projet de serre équatoriale Tropicalia. — Tropicalia
  • Tropicalia est un projet de serre tropicale géante qui sera implantée dans le Pas-de-Calais.
  • Malgré les arguments du fondateur, les détracteurs du projet dénoncent un non-sens écologique.
  • Le succès surprenant de l’opération de crowdfunding est, pour Tropicalia, un gage de l’adhésion du public à ce projet.

Tropicalia, c’est le projet fou d’un vétérinaire qui voulait apporter un peu de tropiques en plein milieu du Pas-de-Calais. Sous un dôme futuriste, dont la température sera maintenue constamment à 28 degrés, les visiteurs pourront admirer une faune et une flore provenant de latitudes bien éloignées des Hauts-de-France. Une hérésie absolue  pour certains défenseurs de l’environnement. Les critiques n’ont pas fait baisser les bras au porteur du projet, le Dr Cédric Guérin, qui a vu son ambition confortée par une adhésion inattendue des habitants à son opération de  financement participatif.

On ne va pas revenir sur les griefs des détracteurs du projet, notamment plusieurs associations et la députée européenne écologiste Karima Deli, ni sur les arguments développés en retour par le président-fondateur de Tropicalia. Selon ce dernier, d’ailleurs, la fronde se serait estompée avec le temps. Mais s’il lui fallait un nouvel argument, il pourrait désormais brandir le succès de la levée de fonds opérée auprès d’investisseurs particuliers. « Nous avons été agréablement surpris par l’engouement rencontré auprès du public par notre opération de financement participatif », reconnaît Cédric Guérin. Celui-ci s’est traduit par une levée de fonds trois fois plus importante que l’objectif visé de 500.000 euros.

«Une validation ultime de la pertinence de ce projet»

Une belle somme, certes, mais qui n’apporte pas grand-chose au budget global qui approche les 83 millions d’euros. Le fondateur admet d’ailleurs qu’il n’avait pas besoin de cet argent au point que la question s’était posée de ne pas lancer ce crowdfunding. « Plus que le côté financier, ce succès nous satisfait parce qu’il est une validation ultime de la pertinence de ce projet par le public », insiste le Dr Guérin. Néanmoins, l’offre était aussi particulièrement intéressante pour les nouveaux actionnaires, leur participation pouvant être défiscalisée à hauteur de 25 % avec une rémunération de 10 % sur la base d’un prévisionnel à 500.000 visiteurs par an.

Le gros du budget, lui, doit être bouclé avant l’été 2022. « C’est en bonne voie, on est dans le bon timing », assure le fondateur. Malgré tout, la crise du coronavirus a fait perdre aux équipes de Tropicalia un an sur le calendrier prévisionnel. Une mise en stand-by qui a toutefois permis de sélectionner le maître d’ouvrage, le groupe Eiffage, et de sécuriser le budget travaux à 63 millions d’euros. Cédric Guérin espère que le chantier pourra débuter en septembre prochain avec une livraison prévue en 2024.