Gard : Le département (et en particulier la commune d’Uchaud) a été le plus foudroyé de France en 2021

COUP DE FOUDRE Pour la deuxième année consécutive, le Gard a cumulé le record de foudroiements sur une année. Avec notamment une journée du 14 septembre apocalyptique à Uchaud

Jérôme Diesnis
— 
Un orage (illustration).
Un orage (illustration). — CATERS/SIPA
  • Pour la seconde année consécutive, le Gard a connu une activité orageuse record en 2021 en France.
  • Uchaud, qui détient le record des 36.000 communes de France, a été foudroyé 16 fois plus que la moyenne nationale. La quasi-totalité de la foudre est tombée en une journée, le 14 septembre 2021.
  • « C’est une constante depuis quelques années, explique Marie Candau, de la société Météorage. Il n’y a pas forcément plus de jours d’orage. En revanche les épisodes sont particulièrement violents ».

Pour la seconde année consécutive, le Gard a connu une activité orageuse record en 2021 en France. Toujours dans ce département, la commune d’Uchaud est celle qui a été la plus foudroyée sur l’ensemble du territoire national. En 2020, c’est une autre commune gardoise, Madagout, qui avait détenu ce record. A l’échelle régionale, l’Auvergne Rhône-Alpes a été la plus foudroyée. Ces données sont issues du bilan annuel de la société  Météorage.

« Il y a eu globalement très peu de foudroiements en nombre d’impacts en 2021, détaille Marie Candau, responsable de la communication de cette entreprise basée à Pau. Mais les épisodes ont été particulièrement marquants, en particulier en juin et septembre sur les zones qui bordent la Méditerranée ». Juin fut le second mois le plus foudroyé depuis le début de ces statistiques en 1989.

Jour de désolation à Uchaud

Mais à Uchaud, c’est la journée du 14 septembre 2021 qui fut apocalyptique. La commune détient le record de France avec 17,47 éclairs nuages-sol au km2 (c’est l’unité de mesure) en 2021. A titre de comparaison, c’est près de 16 fois plus que la moyenne nationale, et plus du double des foudroiements détectés à Madagout l’année précédente.

Ce jour-là, l’épisode méditerranéen a été particulièrement dévastateur. Le Gard fut placé en alerte rouge et Uchaud devait être l’une des 48 communes gardoises (et 12 dans l’Hérault) reconnues deux semaines plus tard en état de catastrophe naturelle. « C’est une constante depuis quelques années, reprend Marie Candau. Il n’y a pas forcément plus de jours d’orage. En revanche les épisodes sont particulièrement violents ». Uchaud a ainsi concentré 88 % de son activité orageuse en 2021 sur cette seule journée du 14 septembre.

Des phénomènes de plus en plus extrêmes

Plus généralement, le Gard n’a pas été épargné par ces phénomènes extrêmes. « Ce classement est effectué en termes de densité (le nombre d’éclairs au km2). Les départements moins vastes ont donc plus de risque d’y figurer au sommet, tempère Marie Candau. Mais le relief du département du Gard y explique en grande partie cette position de département le plus foudroyé en 2021. »

Plusieurs communes du Gard avaient été dévastées lors des intempéries du 14 au 16 septembre 2021.
Plusieurs communes du Gard avaient été dévastées lors des intempéries du 14 au 16 septembre 2021. - Daniel Cole/AP/SIPA

Les épisodes méditerranéens et cévenols se produisent à l’automne lorsque l’air chargé en vapeur chaude issue de la Méditerranée remonte vers le nord et se heurte au froid des reliefs. Ce choc de température est à l’origine de ces phénomènes violents de plus en plus fréquents.

Un acteur mondial de la prévention des orages

Basée à Pau, Météorage a été fondée en 1987 et emploie 27 personnes. Cet acteur mondial dans la surveillance des orages et la prévention du risque foudre apporte des solutions aux collectivités mais aussi des professionnels privés. Comme les centres de loisirs, les gestionnaires de parcs éoliens ou encore les gestionnaires de réseaux électriques, dont l’activité peut être contrainte par les phénomènes orageux.