Espèces menacées : Pourquoi le célèbre selfie avec des gorilles cache une triste réalité

BIODIVERSITÉ Aujourd’hui, Brut, partenaire de « 20 Minutes », visite un parc naturel en proie à de multiples dangers

20 Minutes avec Brut
Le selfie de ce ranger avec deux gorilles en RDC est devenu viral
Le selfie de ce ranger avec deux gorilles en RDC est devenu viral — The Elite AntiPoaching Units And Combat Trackers

Devenu viral en 2019, le selfie d'un ranger congolais et de deux gorilles occultait une triste réalité : Le  parc national des Virunga – en  République démocratique du Congo –, où avait été captée la scène, est l’un des plus dangereux au monde. Pendant des décennies, les gorilles des montagnes y ont été victimes de braconnage, de la  déforestation, de maladies et des combats qui s’y sont déroulés (des groupes rebelles et des milices contrôlent toujours de grandes parties du territoire).

Le tableau n’est pas plus réjouissant pour le personnel qui y officie puisque 175 rangers sont morts en défendant les Virunga au cours des vingt dernières années.

Un site naturel convoité par les industries

Le directeur du parc confirme la fragilité de la situation des Virunga : « De graves menaces pèsent sur le parc. Il y a la situation de conflit armé, la pression de plusieurs industries – notamment pétrolières – mais aussi l’expansion agricole, l’exploitation minière et autres… ».

Découvrez comment rangers et institutions luttent pour préserver ce paradis de biodiversité dans cette vidéo de notre partenaire Brut.