Grippe aviaire : Un foyer détecté en Haute-Garonne, le premier depuis le début de l’épizootie

AGRICULTURE Depuis le mois de novembre, une cinquantaine de foyers a été détectée. C’est le premier en Haute-Garonne

B.C. avec AFP
— 
Deux exploitations de canards du Gers ont été touchés par le virus H5N3.
Deux exploitations de canards du Gers ont été touchés par le virus H5N3. — Pat Little/AP/SIPA

Le premier foyer de grippe aviaire en  Haute-Garonne vient d’être détecté dans une basse-cour sur la commune d’Escanecrabe, au sud de Toulouse. Depuis le mois de novembre, la France est confrontée à un nouvel épisode d’influenza aviaire hautement pathogène. « Plus d’une  cinquantaine de foyers ont été confirmés en France et dans la zone sud-ouest dans des élevages du Gers, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques. Ils témoignent d’une circulation active du virus », indique ainsi la préfecture de la Haute-Garonne.

Dans le cadre de ce foyer, les autorités ont fait instaurer une zone de protection de 3 km autour du site ainsi qu’une zone de surveillance de 10 km « pour prévenir tout risque de diffusion ». Une zone qui impacte également trois communes du Gers, département riverain.

Plus de 500.000 volailles abattues cette année

Selon Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture, la situation reste meilleure que celle de l’hiver dernier, où l’épizootie avait été à l’origine de près de 500 foyers en élevage conduisant à abattre plus de trois millions de volailles, essentiellement des canards.

Le ministère estimait le 31 décembre dernier qu’entre 600.000 et 650.000 volailles avaient été abattues depuis le début de cet épisode hivernal.